Aquò d'Aqui


            partager partager

'Présence de Mistral' : memòri dóu Mèstre à-n-Avignoun


AVIGNON. Conçu comme étant la continuité des manifestations sur le centenaire du décès de Mistral, le livre «Présence de Mistral» vient de paraître. Il est le résultat d'une collaboration d'auteurs proches du Palais du Roure, dont l'ouvrage proposé a été dirigé par le conservateur Sylvestre Clap.



'Présence de Mistral' : memòri dóu Mèstre à-n-Avignoun
Se trato d'un oubrage couleitiéu en resson à la mostro dóu Roure counsacrado au Mèstre en 2014.

Coumpausa de sèt partido, ''Présence de Mistral'' acampo d'idèio, d'istòri, d'indice e d'ipoutèsi sus li relacioun de Mistral au sèn dóu Palais dóu Roure. «Voulian èstre presènt pèr lou centenàri mistralen» anóuncio Sylvestre Clap, counservatour au Roure.

E mai particulieramen, acòs legitime, lou libre souto-ligno tóuti li liame qu'eisiston entre Mistral e lou païs d'Avignoun.

Un proumié eisèmple, lou sèti dóu journau L'Aiòli que se tenié eici au Roure... ''Présence de Mistral'' fuguè escri emé la voulounta de «reativa li liame entre Avignoun e la memòri prouvençalo» apound lou couservatour.
 

«Faire renàisse lou liame»

Dins aqueste libre fasèn un retour sus la fourmacioun dóu felibrige, li courrespoundènci diverso e parladisso sus li pensado de Mistral,

De Flandresy e Baroncelli. Aquésti formon un triò atipi que countribui incounstablamen à l'identita e la founcioun dóu Palais dóu Roure.

«Aqueste libre servis de remembra à-n-aquéli que penson qu'Avignoun noun es que lou festenau o la couleicioun Lambert» fai remarca Sylvestre Clap.

Lou counservatour souveto d'efèt «faire renàisse lou liame entre lou passsa e lis enjò d'un desvouloupamen culturau armounious, ounte devon couabita mai d'uno tendènci». ''

Présence de Mistral'' es un oubrage founda sus d'archiéu pivelant (foutò, citacioun, aneidoto, elemen de biougrafìo...) seguènt de percous ja proun estudia.

«Duerb de pisto d'un vertadier corpus di manescri de Mistral» supauso Moussu Clap. Acampo subretout lou principau de counèisse sus lou Mèstre, lou felibrige e la vido avignounenco de soun tèms.

Retrouba la prouvençalita lou tèms d'un libre

'Présence de Mistral' : memòri dóu Mèstre à-n-Avignoun
Dins sa prefàci, Sylvestre Clap s'interrogo sus «uno identita prouvençalo en marrit esta (...), l'especificitat loucalo sèmblo s'èstre pau a cha pau escafado».

Pèr aquéli paraulo, pouncho uno proublematico à l'encop soucialo, culturalo e poulitico.

«Quet sara deman, lou role dóu Palais dóu Roure, simple e riche counservatòri d'un patrimòni de preserva ?» se demando encaro lou counservatour.

Un patrimòni que retrouban particulieramen dins un libre forço doucumenta, armounisa dins sa retourico.

Mai qu'un oubrage de tipe universitàri, es un bèu-libre que lou titre, ''Présence de Mistral'', significo la marco, l'emprinto, la piado, lou passage, la remembranço que caraterison uno evidènci.

Mistral fuguè lou vènt qu'escoubè Avignoun d'un boufe nòu, lou d'uno Renaissènço prouvençalo de grando impourtanço. E aqueste libre es aqui per lou testimounia. 

Présence de Mistral, collectif. Ed. Les amis du Roure - coll. Les hommages du Palais. 180 p. ill. 20€. Pour commander : alain.layrisse@wanadoo.fr et 04 90 80 80 87.

De legi tambèn : Lou Palais dóu Roure se tèn fièr fàci au tèms

Dimanche 2 Août 2015
Amy Cros




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.