Aquò d'Aqui


            partager partager

Preparatz vos a la Jurada de Calandretas

Une évaluation des connaissances en occitan à l'attention des futurs professeurs des Calandretas


Le confinement n'empêche nullement la préparation de la Jurada, une évaluation de la pratique de l'occitan destinée aux futurs enseignants des Calandretas.



Une évaluation destinée à recruter les futurs professeurs des écoles associatives en immersion, dans les écoles, collèges et le lycée ou le cursus se fait en occitan.
Une évaluation destinée à recruter les futurs professeurs des écoles associatives en immersion, dans les écoles, collèges et le lycée ou le cursus se fait en occitan.
Près de 4 000 enfants et adolescents font un parcours scolaire en occitan accompagnés par 225 professeurs. Ceux-ci sont formés par un centre expert de formation pédagogique, Aprene, à Béziers.

Tous le font dans le cadre de la Confédération des Calandretas (alouette) et bien que le confinement retarde scolarité et formation, cet organisme prépare dès à présent la Jurada, le moment d'évaluer les jeunes qui souhaitent enseigner en occitan.

Aussi les personnes intéressées doivent elles se montrer attentives au moment où la Jurada sera effectivement organisée.

 

Vendredi 1 Mai 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.