Aquò d'Aqui








Vau mielhs èstre Parisenc...

SENANQUE. Menacée d'écroulement l'emblématique cistercienne du Vaucluse, malgré sa notoriété, ne recueille pas en un an, le trois centième de l'argent que Notre Dame de Paris a recueilli en 24 heures.

Vos ne'n rementatz ? En un jorn, fa pauc, lei grandei entrepresas an promes mai d'un miliard d'€uròs per un monument parisenc emblematic.

En Provença, fa un an que la Glèisa assaja de trobar tres cents còps mens, e lei mecenas, l'i vesem pas.

Fau èstre Parisenc.







            partager partager

Pivelanta pollucien que deman serà un patrimòni gardanenc


GARDANNE. Futur paysagiste, issu de l’Ecole de Vincennes, Alexandre Malfait a trouvé de la poésie au territoire d’épandage des boues rouges de l’industriel Alteo. « Le rouge marque votre territoire, sur le plan physique comme politique » assure-t-il. Alors que la commission d’enquête vient de donner un avis positif aux projets de rejets pérpétuels de la société, voir la pollution sous cet angle semblera étonnant.



Si les boues rouges d'Alteo ont essentiellement été rejetées en mer depuis 1966, un vallon isolé est aussi utilisé comme dépôt de résidus de production d'alumine, à Mange-Garri (le lieu où "mangent les rats") Photo MN
Si les boues rouges d'Alteo ont essentiellement été rejetées en mer depuis 1966, un vallon isolé est aussi utilisé comme dépôt de résidus de production d'alumine, à Mange-Garri (le lieu où "mangent les rats") Photo MN
 
N’i a que tròbon de poèsia a la pollucien. L’estudiant païsagista Alexandre Malfait es d’aquela raça d’estètas dei remandadís de l’industria. Lo joine Ubassenc ven de passar un an a « seguir lei piadas dau roge » coma va ditz. Es coma aquò qu’un jorn es arribat a Mange Garri, una vau esconduda entre lei còlas de Gardana e Boc.
 
L’estudi, segur, siguèt menada ben avans l’enquista publica qu’a occupat lo monde a la fin de l’estiu passat. E dins la setmana, la Commissien d’Enquista Publica ven de donar son blanc-seing a Alteo, que conselha au prefèct de laissar la societat perseguir sei polluciens.
 
Dins aquel univèrs, despuei de decenias, Pechiney, Alcan puei Alteo, escàmpon sei residús de baucita roja e d’alumini blanc, au mitan dei pins vèrd prefond. Aquí, l’estudiant s’es cregut au mitan de l’Australia, «  pivelat per la poetica dau luec » qu’a dich, fa pauc, dins un seminari sus la pollucien terrèstra d’Alteo, qu'organisava lo laboràtori sestian Òubservatòris Òmes Mitans.
 
L’entrepresa çaganhada per tótei leis ecologistas e àutrei pescaires de la riba de mar per sei remandadís de fangas rojas en mar, es tambèn un polludaire dei tèrras am’aquela reservassa de fangas.

"Aquela pollucien nos parla de l'istoria de Gardana"

Le paysagiste Alexandre Malfait : "Ce rouge dit l'histoire de l'industrie, et aussi l'histoire politique de Gardanne. Le masquer ne serait pas une bonne idée" (photo MN)
Le paysagiste Alexandre Malfait : "Ce rouge dit l'histoire de l'industrie, et aussi l'histoire politique de Gardanne. Le masquer ne serait pas une bonne idée" (photo MN)
Pasmens, per Alexandre Malfait, « aquel endrech onte la matèria càmbia d’aspècte, segond que venta o plòu, èra pivelant ».

E pas ren que per sei colors. « Aquela poussa roja nos parla de l’istòria de Gardana, que s’es fargada una identitat dins lo roge, au nivèu tant fisic coma politic ».
 
Pas colhon de considerar que l’industria a fach lo biais de pensar la politica dins aquela ciutat de 18 000 abitants, pròcha d’Ais la borgesa, onte la municipalitat siguèt socialista jusqu’en 1977, puei comunista fin qu’ara.
 
Per l’estudiant que s’es interessat a l’avenir dau païsatge locau dins cinquanta ans, es segur : « tot ce qu’es plan serà bastit d’ostaus, tot ce qu’es roge serà escondut dins lei bòscs. »

E per eu seriá pecat , pasmens, de negar l’istòria de la vila, escondent lo roge de Mange Garri.

Per leis escolans gardanencs dau breç aquelei fangas son pas marca de desgost

Aquel endrech pòu segur semblar ren qu’un bordilhet industriau, a defugir segurament ! Pasmens, mai que d’un li fa de bicicleta, e es pas rare de li veire de passejaires. Siguèt un temps onte lei servicis de seguretat de Pechiney devián empachar de fotografes d’i faire pausar de modèls nus…
 
E, fa quauquei temps, 700 escolans, per un concors, devián dessenhar lei païsatges gardanencs. Mai que d’un a gredonat Mange Garri amé sa tiera de linhas electricas e seis depaus de saquets blancs, ‘mé lei lònas de fangas rojas d’après plueja…  Segur que podiá passar per una marca de desgost.
 
E l’èra ben per totei lei dròlles que sei gents venián d’autra part, e que siguèron questionats. Mai aquelei que sa familha èra dau país, e qu’avián totjorn vist quel endrech tau coma es, lo trobàvon en veritat fòrça polit.
 
Per lo joine païsagiste, ges de dobte, faudrà convenir que Mange Garri deu èstre aparat ! Per lei generaciens a venir, lei piadas dei residús devrián faire partida dau patrimòni, coma la glèisa o lei potz de la mina.
700 écoliers ont été invités à dessiner Mange Garri, et à donner leur sentiment. Ceux qui ont toujours vu le site pollué n'en avaient pas une appréciation négative (photo MN)
700 écoliers ont été invités à dessiner Mange Garri, et à donner leur sentiment. Ceux qui ont toujours vu le site pollué n'en avaient pas une appréciation négative (photo MN)

Samedi 7 Novembre 2015
Michel Neumuller





1.Posté par Genre le 12/11/2015 23:22
Cette pollution nous parle de l'histoire de Gardanne... mais combien sont-ils encore à penser que , dans cette affaire, la mer est un poubelle pour toujours?

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Votre nouvel Aquò d'Aqui d'été
Dison que...

Ce que peut la volonté

Au cœur des Pyrénées, ce dimanche, et pour la 32 ème fois Catalans et Occitans ont renouvelé les gestes de fraternité, qui se rient des frontières politiques.

Au fond, et selon les critères habituels des Etats contemporains et du monde global, rien ne prédispose Occitans et Catalans à rechercher sans relâche l’occasion d’affirmer une fraternité qui ne va pas tant de soi.

Ce que peut la volonté


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.