Aquò d'Aqui


Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista

Avec un rassemblement peu couru et parisien, un fait majeur vient pourtant de survenir le 30 novembre : les défenseurs des langues minoritaires se sont alliés et ont décidé d’une feuille de route.

Davant la Glèisa Santa Clotilda, brandussan lei bandièras : negras amé tèsta de Maure, o arminas de muma color, sang e òr amé crotz de Forcauquier e Tolosa, o l’estrella de l’independentisme catalan, e d’autrei. Benlèu que son pas mai que sièis cents lei manifestants, mai ben colorats. Un arc de seda dei minoritats lenguisticas de l’exagòne. Justament èra la tòca d’aqueu recampament : faire molon, e charrar de ce que partejan totei, una lenga mespresada, en dangier de disparéisser.

Lengas minorisadas : enfin una estrategia de reconquista















            partager partager

Patonet ne comprend que le provençal


PUYLOUBIER. La marionnette créée par l’IEO est le support d’une initiative pédagogique basée sur le jeu. Avec l’ourson monolingue, les enfants de la maternelle ont paradoxalement avancé sur le chemin du bilinguisme.



Fin mai Liza passe du temps avec les enfants de l'école de Puyloubier, qui simulent ici...un haricot en train de pousser (photo Liza DR)
Fin mai Liza passe du temps avec les enfants de l'école de Puyloubier, qui simulent ici...un haricot en train de pousser (photo Liza DR)
Lundi prochain, le 4 juin, Patonet sera de sortie : il va à la mer, accompagné de trois maîtresses et de quelques dizaines d’élèves de maternelle avec, comme c’est l’habitude, quelques parents accompagnants. Mais qui est Patonet (vous pouvez prononcer « Patouné ») ?
 
« Il est tout à fait charmant, pas bien grand, et nous lui avons consacré une chanson il y a une quinzaine. Elle sera publiée dans un mois, soyez patients, hein ! » Liza, oui la Liza de Vaqui, l’émission en langue d’oc de France 3 Provence, était à Puyloubier, à l’adret du Venturi, voici peu, pour composer une chanson en l’honneur du…de…enfin, au fait ? « C’est un ourson à la bonne bouille que l’Institut d’Estudis Occitans met à disposition des projets de bilinguisme enfantin, et chez nous il s’est vraiment bien plu toute l’année ! » affirme Marie-Françoise Lamotte, la directrice de l’école publique maternelle de la commune rurale du pays d’Aix.
 
Patonet est devenu la coqueluche des écoliers. D’un naturel très curieux il pose moult questions : « que l’i a dins l’òrt ? » (qu'y a-t-il dans le potager?), et les enfants d’inventer un peu : « de faiòus ! » en levant les bras pour mimer – ça ne s’invente pas !  - la croissance ultra rapide du haricot.
 
« En fait Patonet ne parle pas français, pour se faire comprendre il faut lui parler provençal », précise MF Lamotte. « Sinon, il ne sait pas répondre ;  les enfants l’ont tout de suite compris, et ont mobilisé tout leur vocabulaire occitan. Bien sûr, ils ne sont pas naïfs, mais l’envie du jeu est telle, que le provençal vient en bouche tout de suite ! ».

L'école de la commune s'inscrit dans un réseau d'écoles publiques développé dans les Bouches-du-Rhône : les Centres d'Apprentissage de la Langue Régionale, où six heures hebdomadaires de provençal font partie des enseignements. Un projet d'école qui va plus loin pour quatre de ces trente écoles, qui elles visent le bilinguisme.

Une idée de l'Institut d'Estudis Occitans mise à disposition des enseignants d'Oc

Patonet est aussi un excellent jardinier... (photo Liza DR)
Patonet est aussi un excellent jardinier... (photo Liza DR)
L’argument ludique reste le meilleur ressort pédagogique, et l’équipe pédagogique y a recours on ne peut plus. « Peu à peu les idées viennent. Ainsi quand après la réunion de discussion de la météo du jour, on demande à Patonet de rentrer dans son tiroir, et qu’il renâcle, les enfants le défendent, demandent qu’il reste…Et pour être efficaces, ils le réclament en provençal … »
 
Patonet est né d’un père Breton et d’une mère Occitane, ou l’inverse…  « C’est-à-dire que le personnage est né de conversations entre l’IEO et des organismes éducatifs militant pour le bilinguisme en Bretagne » rappelle Marie-Françoise Lamotte. « L’IEO le met donc à disposition des enseignants qui souhaitent s’emparer de l’idée. Un site web leur est dédié, et nous y avons déjà entré des modules lus par Miquèu Arnaud, le président de l’IEO Paca, et moi-même. Des Gascons ont fait de même. Il y en aura d’autres… »
 
Patonet sera bientôt en vacances d’été. Mais il sera probablement cloné pour d’autres classes en septembre.
 
 

Jeudi 31 Mai 2018
Michel Neumuller





1.Posté par JEAN PIERRE BAQUIE le 31/05/2018 22:25
Patonet parlerà tanben en occitan-niçard d'aqui gaire que de ficas pedagogiqui son estadi messi au ponch per l'IEO-06.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L'Aquò d'Aquí de fin d'année s'attelle à la charrue
Dison que...

C'est pas (encore) dans la poche !

Vous avez chez vous le guide parfait de conversation en occitan courant ? Vite, dites-le nous, parce qu'on marne un peu côté pratique.

Je ne vois pas de guide pratique de conversation digne de ce nom en occitan. 

Un guide qui d'un coup d'œil vous dise comment nommer tout ce qui se trouve dans votre cuisine ou dans un supermarché ; un recueil d'expressions toutes faites qui vous permette d'animer une conversation, avec un index impeccable ; un thésaurus qui vous glisse sous les yeux sans efforts les synonymes adaptés...
C'est pas (encore) dans la poche !


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.