Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Oui la Provence vòu faire de la Region lo nivèu màger de decision territoriala

Premiera comunicacion de la tiera regionalista per Provença


Les régionalistes iraient aux élections régionales de manière autononomes en Provence. Leit Motiv, faire émerger l'idée que la Région doit être le réel niveau de débat et de décision



Première visio conférence de presse pour l'équipe régionaliste
Première visio conférence de presse pour l'équipe régionaliste

Amé lei licèus la Region a lo drech de pagar lei murs de la cantina escolari mai pas d’i entraïnar una cuina sana”. Anne-Marie Hautant siguèt elegida dau Consèu Regionau de Provença Aups Còsta d’Azur entre 2010 e 2015, e jamai a poscut faire intrar dins lei cantinas de licèus lei produchs de la paisanariá amé d’afichas en lenga nòstra. L’Estat decida, la Region paga...”Es un guichet e pas mai, e volèm reabilitar lo ròtle de nòstrei Regions, sacrificadas dei lèis de “decentralisacien”, jutge Pèire Costa, que bailèja la campanha electorala de “Oui à la Provence”.

 

Lei regionalistas an decidit d’anar am’ un programa vertadièrament regionalista, e d’un biais autonoma, dins aquela campanha que deuriá acabar en junh am’un Consèu Regionau renovelat. Acabada l’aligança amé leis ecologistas politics ? A vèire, mai “volèm que la votz dei regionaus s’auça e dire ce que volèm” sotalinha Pèire Costa.

 

Per son premier exercici de comunicacien, a mieg janvier avian sollicitat Arvei Guerrera, eu tanben elegit entre 2010 e 15, e grand enemic dau novèu biais de dire la Regien “Sud”, am’ una peticien en linha qu’arriba ai quaranta milas signataris. Tanben Tricio Dupuy, bailèssa dau mesadier Prouvenço d’Aro, Michèu Prat, militant culturau deis Aups, o Cristòu Daurore, tot parier a Niça ; e encara de monde de la societat civila, coma Didier Cade, que s’acara despuei d’annadas au projèct de linha a granda velocitat entre Marselha e Niça.


La LGV una cagada impausada

Justament, per eu lo projèct de TGV localament illustra ben la problèmatica regionala. Lo projèct tant vòugut per l’ancian president regionau Christian Estrosi, avança...silenciosament. Deuriá saquejar la Provença agricòla, e lei finanças publicas segon Didier Cade, e mai que tot avança sensa reclama : “La Comissien Nacionala dau Debat Public ne’n farà pas un grand debat (que pasmens la Lèi li ne’n fariá obligacien !), amb aquò lo monde serà pas informat e aurà pas a dire son biais de vèire”...en mai d’aquò lo plan de reviscolament economic ligat a la crisi sanitari podriá ben pagar ce qu’es vist coma una catastrofa territoriala e ecologica per lo president de Stop LGV Sud Sainte Baume.

 

Oui la Provence deuriá contunhar son plan de comunicacien sus aquela dralha : lo recampament de monde implicat dins lei luchas territorialas, amé la volontat de faire de la Regien un vertadier luec de debat e decisien.

Le visuel de campagne des régionalistes
Le visuel de campagne des régionalistes

Mercredi 27 Janvier 2021
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.