Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Ont’es am’aquest arrendament lo cremador de Marselha es illegau


MARSEILLE-FOS. L’incinérateur de Marseille n’aurait pas du donner lieu à un bail emphytéotique selon le Tribunal Administratif de Marseille.



Février 2007, à Fos-sur-Mer le chantier de l'incinérateur de la communauté urbaine est lancé...sur un terrain où un bail de longue durée n'aurait pas du être accordé (photo MN)
Février 2007, à Fos-sur-Mer le chantier de l'incinérateur de la communauté urbaine est lancé...sur un terrain où un bail de longue durée n'aurait pas du être accordé (photo MN)
Lo Tribunau Admenistratiu de Marselha a anullat la decisien de la Comunautat Urbana de Marselha de passar un arrendament enfiteotic per esplechar lo cremador de residús de Marselha.

Es ce qu’a dich lo president de la Comunautat Urbana, Guiu Tessier.
 
Es la deliberacien de 2003 que siguèt ansin anullada.
 
La CUM Marselha Provença Metropòli farè apèu d’aquela decisien.
 
Lo Tribunau Admenistratiu a considerat qu’aqueu arrendament èra un estraç au drech dau domèni public. Concerna un terrenc dau Grand Pòrt Maritime de Marselha.
 
Es en 1995 que lo baile dau Pòrt, alòr Eric Brassart, aviá donat l’accòrd a Marselha per rendre aisat lo projèct, qu’a totjorn rescontrat d’opausiciens associativas, qu’avian menadas un vertadier combat juridic per empachar lo cremador, esplechat per la societat Evere, de veire lo jorn.

Lundi 7 Juillet 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Jornalet cerca lo mejan de contuniar

Le journal occitan en ligne vend désormais des livres et reçoit des dons sur son site web

BARCELONA. Dans l’écosystème médiatique occitan, il y a bien peu de journaux d’actualité sociétale. Les maintenir relève du tour de force, et Jornalet, à Barcelona, propose à ses visiteurs d’acheter dans sa boutique en ligne pour tenir le coup. Laissons la parole au créateur et cheville ouvrière du Jornalet, Ferriol Macip Bonet.

Ferriol Macip Bonet, fondateur du Jornalet, qui fait un appel à dons et met en place la vente en ligne de livres en occitan (photo MN)

Jornalet se finança mai que mai amb la collaboracion de sos legeires. Nasquèt en març de 2012 gràcias a la generositat de dos mecènas que cresián al projècte, e tanben gràcias la publicitat institucionala de tres collectivitats importantas. Quant Jornalet nasquèt aviam previst qu’auriam pro de ressorsas publicitàrias, gràcias a la difusion del quotidian numeric. Mas, d’un latz, Google Ads acceptèt pas de publicar d’anóncias car son traductor automatic compren pas l’occitan.

 

 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.