Aquò d'Aqui


Entre pneumonia e virus chinés la malautia cronica de l’Estat

L’Etat avait tout préparé en secret, et les rapatriés de Chine se retrouvent en quarantaine sur la Côte Bleue… alors que s’apprête à éclater une véritable épidémie de pneumonies. Ah qu’il eût été bon de consulter le réseau de médecins locaux !

Una conferéncia de pressa dau prefèct, sensa ges de tèma, puei d’anóncias… E ai jornalistas l’Estat li dirà, avans que siegue mume avisat lo premier cònsol, que lei Francés retorn de China amé de sopçons d’infecciens, seràn gardats en quarantena dins un centre de lesers de Carri, sus la riba de mar.

Entre pneumonia e virus chinés la malautia cronica de l’Estat














            partager partager

On vous parle des poétesses d'oc ?


Notre numéro de rentrée sera très dense avec une grande diversité d'informations. Mais il vous propose d'abord un dossier complet sur l'événement éditorial de septembre : la première anthologie complète de la poétesse d'oc.



Imaginez un peu que la femme d'oc n'ait pas été priée de faire la soupe, de s'occuper d'une ribambelle d'enfants et de s'effacer derrière monsieur...durant les trois ou quatre derniers siècles : vous n'auriez pas sous les yeux les œuvres des seules Louisa Paulin, Marcelle Delpastre, Suzon de Terson, et une poignée d'autres rescapées du paternalisme.

 

Poétesses d'oc, politique de l'enseignement des langues régionales, nouveautés éditoriales, démocratie locale empêchée...Abonnez-vous, vous ne le trouverez pas ailleurs en occitan

A vrai dire aujourd'hui encore il n'est pas toujours simple de convaincre certains talents à sortir de l'ombre. Paulina Kamakine en sait quelque chose, au terme d'un an de projet. Enfin, Paraulas de hemnas sortira le 15 septembre chez Reclams. Il s'agit d'une première série de 36 poétesses d'oc, de partout, de tous âges et de toutes conditions. Leur point commun : écrire en occitan.

Dans l'Aquò d'Aquí de septembre, la jeune gasconne s'en explique longuement : 

"Je n’ai pas lancé ce projet d’édition par frustration mais pour trois raisons : d’abord mon intérêt pour la poésie, vecteur essentiel de l’éveil des consciences qui n’a pas assez de place dans la société moderne ; puis mon souhait d’aider les femmes à mieux se positionner dans notre histoire ; enfin, parce que je veux contribuer à faire vivre et entendre notre langue d’oc."

Dans ce même numéro, Anne-Pierre Darées qui a donné corps à l'édition chez Reclams, en rajoute : il y aura en fait deux tomes, minimum, peut-être trois, en tout cas une sélection pour une édition en anglais, destination le public étasunien.

Vraiment nous vous conseillons ce numéro d'Aquò d'Aquí, pour le caractère inédit  du projet auquel il consacre son dossier mensuel, et pour le caractère complet de l'information, sur l'initiative et sur les conditions dans lesquelles elle a été menée. 

De même nous nous sommes intéressés aux conséquences sanitaires du confinement. Ne nous dites pas que vous en sortez indemnes ! Si ? alors c'est exceptionnel, car nous avons recueillis le retour d'expérience de deux femmes : une kinésithérapeute provençale et une psychologue catalane spécialisée dans le soutien des autistes...Les publics fragiles ont pâti, vraiment.

Mais il n'est pas besoin d'une pandémie pour affecter nos communes, il suffit pour cela d'un Etat français qui décide tout avec quelques technocrates, tous à l'ombre de la Tour Eiffel. Or, la démocratie locale, grâce à eux, est à son niveau critique, encéphalogramme quasi plat ! Nous en parlons avec le nouveau maire de Mouans-Sartoux ( 06 ), qui renonce à ses indemnités pour disposer d'un peu plus de budget.  A lire absolument avant d'aller voter, la prochaine fois.

Il y a beaucoup d'autres choses dans ce numéro de rentrée, en particulier dans notre information sur l'enseignement et l'édition en occitan. Et puis, nous y annonçons aussi quelques nouveautés pour notre site web. Le long entretien que Laurenç Revest a obtenu de Florian Vernet y figurera par épisodes. 

Florian Vernet, universitaire, linguiste, romancier, activiste pour l'occitan, a des opinions arrêtées pour ouvrir un avenir à l'usage de la langue.  Nous pensons l'inviter à vous les dire en cinq périodes sur deux mois.

Et souvenez-vous ! Nos abonnés sont formidables. Encore ce mois-ci nous publions la liste de ceux qui ont fait un effort pour assurer l'avenir de notre ultime mensuel d'information sur la société d'ici, en langue occitane (un peu en français aussi, car vous demandez une passerelle vers la langue d'oc!).

Vous les rejoignez ? Sans tarder alors, pour ne pas manquer ce numéro exceptionnel.

 



Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

Coronavirús còntra convivència

Mesures d’isolement, peur des uns et des autres...Le COVID 19 affecte la santé, mais aussi lo biais de viure. Nos conseils de prévention en attendant le médicament miracle...que nous avions déjà semble-t-il.

ra fa un mes qu’a sorgit lo coronavirús o, coma dison desenant lo COVID 19, un micròbe tan pichon que vos dintra dins l’organisme maugrat lei masquetas que totei mai o mens començan de se crompar.

Coronavirús còntra convivència


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.