Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Òc en ’scòla : La Cieutat persista et signa


LA CIOTAT. L’action de sensibilisation à la langue et à la culture provençales, lancée l’an passé dans le cadre des activités péri-éducatives auprès des élèves du premier degré, aura bien une suite, le relai étant pris par l’Education nationale elle-même. Et une restitution festive en sera offerte au public lors de deux manifestations tenues dans des lieux emblématiques de la ville.



Une réunion d'ensemble pour relancer l'initiation à la langue d'oc dans les écoles (photo DR DR)
Une réunion d'ensemble pour relancer l'initiation à la langue d'oc dans les écoles (photo DR DR)
Dimècres 16 de desèmbre s’est tengut un acamp dins una deis escòlas de La Cieutat. Era a l’iniciativa de Michel Jean, ispeitor de l’educacion nacionala de la circoscripcion de La Cieutat e de Mirèlha Benedetti, ajoncha de la comuna per leis afaires escolaris.
 
Ié èran convidats tot plen de monde : lei conselhers pedagogics, leis intervenènts de la Vila en carga dau projet educatieu et de la vida pedagogica, l'associacion "Les Amis de la Bastide Marin", la Mission Langue régionale de l’ispeicion academica, lo burèu e lei membres locaus de l’Aeloc amé leis ensignaires volontaris. Totei èran eilà per bandir lo novèu projet de 2018 denomat « Rencontres scolaires de langue et culture provençales ».
 
Fau rapelar qu’aquò sarà la contunhacion de l’acion iniciada l’an passat dins l’encastre deis ativitats peri-escolaris. Am’aqueu, de membres d’associacions culturalas localas e d’aderènts de l’Aeloc an tengut lo ròle de personas-ressorsas per leis escolans e leis animators comunaus.
 
Mai per 2018, l’animacion sarà la tòca dei professors deis escòlas qu’an adejà un pauc chifrat sus seis tèmas que son fòrça divèrs : poesía, scenetas de tiatre, cançons, danças, racòntes, toponimía, fèstas tradicionalas, jòcs e espòrts locaus…
 
Dòna Benedetti afortís amé convicion : « Aqueste projet se fonda sus l’enavans coleitieu de diferènts partenaris. Aquò se dis co-educacion e non s’agís d’una invencion de l'esperit, se conjuga au quotidian per la reüssita de nòsteis enfants. Sieu una elegida urosa dins ma mission. Un granmercé en totei ! »
 
De son costat, Monsur Jean, l’IEN, tenguèt a solinhar la necessitat d’una ligason amé l’ensignament segondari per la contunhacion dau trabalh ansin entreprés e amé lei parènts deis escolans per garantir sa reüssita.
 
D’alhors, au mes de junh venènt se tendrà « La Chaudronnerie », dins lo tiatre novèu de La Cieutat. Es una restitucion festiva d’aquela acion. E en mai d’aquò la segonda edicion de Festaquí, lo festenau dei lengas romanas qu’a fach flòri en junh passat, se debanarà a la Bastida Marin dins la seguida inmediata.
 

Lundi 8 Janvier 2018
Denis Roux




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.