Aquò d'Aqui


            partager partager

Nid’òc vòu desplegar seis alas am’un finançament partejat


Avec le site de financement participatif Ulule, les cinq artistes espèrent améliorer le mixage de leur album de musique trad occitane...e pourquoi pas proposer en double une version électro?



Nid’òc vòu desplegar seis alas am’un finançament partejat
Am’Amandina Dulieux (accordèon), Florian Mesureux (Galobet Tamborin), Felip Herr (mai que d’un instrument orientau), Felip Coron (còrdas e cornamusa), Emilia Dulieux (violon e flautas), Nid’Òc es una escomessa : sortir un CD de musica trad d’inspiracion occitana .
 
Premier, la còla a fa conoisser sa musica per carrièras, puei a pensat au disque. Mai per una masterisacion dei bèlas, li fau de dardenas.
 
Es aquí que lo projèct va passar per crowdfunding (finançament populàri en occitan) amé lo site ulule.
 
Li mancan encara quasi 700 €, puei aquela musica podràn la prepausar am’un supòrt adaptat.

Mercredi 2 Juillet 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.