Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Mistral, Lafont e totei leis autors sus una clau USB serà quasi possible




Uniquement pour les bibliothèques (photo XDR)
Uniquement pour les bibliothèques (photo XDR)
La Cort Europèa de Justícia a Luxemborg a rendut l’onze de setembre de 2014 una decision que podriá autorizar totei lei bibliotècas dei país de l’Union a numerizar cadun dei libres que prepausan a son public, e mai se leis autors o leis editors èran pas consents.

Tot l’afaire s’es emprincipiat amb lo refús de l’Universitat Tecnica de Darmstadt, en Alemanha, de crompar un obratge sota forma d’e-libre a l’editor Eugen Ulmer KG.

A la plaça, l’a fach numerizar, puei l’a difusat a seis estudiants sus seis ordinators.

O a pas presat l’editor, e l’afaire s’es retrobat dins la balança dei jutges europèus.

E aquelei an fach saupre que lei bibliotècas pòdon far excepcion. Li es possible, segon una directiva europèa subre lo drech d’autor qu’autoriza lei còpias e la difusion d’òbras sus de « terminaus especializats ».

« Sens aquò podriá pas realizar sa mission fondamentala nimai promòure l’interès public qu’es de metre a disposicion lei recèrcas e estudis » qu’a argumentat la Cort.

Valent a dire que lei diccionaris de lenga occitana poirián èstre difusats amb leis ordinators deis escòlas ? Benleu que degun editor auriá l’idèa d’anar se’n plànher ais instàncias europèas !


Mercredi 17 Septembre 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.