Aquò d'Aqui



Où en es tu Aquò d'Aquí ?

Votre magazine continue... vous continuez avec lui ?

Votre journal continue sa publication, votre abonnement n'a pas été souscrit en vain. Et si la transition post Michel Neumuller n'est pas facile, une équipe bénévole veille à poursuivre l'œuvre commencée en 1987 : un journal indépendant, sociétal, pan occitan, et bilingue.

Chers amis lecteurs, et avant tout abonnés de notre périodique, vous recevrez sous peu le prochain numéro d'Aquò d'Aquí. Le travail et l'animation du rédacteur en chef Michel Neumuller ont pris fin sous leur forme salariée en avril, et la transition n'est pas si facile. Néanmoins, elle est en cours et va se traduire très vite par le prochain numéro de votre revue. 

Soutenez l'équipe qui désormais veille à vous servir, et à publier l'unique périodique de société en occitan.







Les articles les plus commentés







            partager partager

Mirèio s’appelle aussi Mirèlha


L’œuvre majeure de Frédéric Mistral a été adaptée en graphie classique pour les Editions des Régionalismes. Une réussite.



Mirèio s’appelle aussi Mirèlha
Souhaitons que le remarquable travail  des Editions des Régionalismes ne soulève pas d’indignation dans les milieux mistraliens. Car avec Mirèio d’une part, et diverses œuvres de Valère Bernard d'autre part, cet éditeur de belle qualité vient de mettre à disposition d’un très large public quelques œuvres majeures de la littérature d’Oc.
 
Il a saisi le texte original et l’a adapté en graphie classique, ce qui permettra de conquérir en particulier toute une population scolaire qui a appris la langue d’oc écrite dans cette graphie.
 
Eric Chaplain, l’éditeur, qui fut dans une autre vie président de l’IEO, s’est occupé en personne de cette mise en graphie classique.
 
Et, pour que la percolation entre les apprenants en « classique » et en « mistralien » soit parfaite, le texte original est proposé en dessous du texte en classique. Les lecteurs se rendront ainsi mieux compte que la querelle des graphies, heureusement très atténuée aujourd’hui, n’a pas de sérieuse raison de perdurer.
 
Place donc à l’œuvre !
 
Précisons enfin que les nombreuses illustrations de Jean Droit contribuent à faire de cet ouvrage un bel objet. Une réussite sur le fond et sur la forme.

Mirèlha/Mirèio – Frédéric Mistral : 262 p. ill. 28,50€ (EDR, 488 rue de Gâte-Grenier – 17160 Cressé)

Mercredi 19 Novembre 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche


Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.