Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.







Les articles les plus commentés







            partager partager

Miquèu Arnaud et l’énergie du futur


Miquèu Arnaud publie aux éditions IEO un roman d'anticipation où devenir des langues minoritaires et énergie rare pourraient avoir un lien.



Avec Miquèu Arnaud, l'occitan est langue officielle, tandis que les caciques de l'énergie sont les tenants du solaire...De la fiction, qu'on vous dit ! (photo MN)
Avec Miquèu Arnaud, l'occitan est langue officielle, tandis que les caciques de l'énergie sont les tenants du solaire...De la fiction, qu'on vous dit ! (photo MN)
Nous sommes en 2200 et figurez-vous que l’Union Européenne a survécu à toutes ses contradictions. Mieux, il s’agit d’une Europe des Régions, qui ont retrouvé l’usage de leurs langues…Un monde plus heureux. Ah ! mais non, car figurez vous qu’en Hexagone le français peine à retrouver un usage un tout petit peu prestigieux.

Le roman que vient de publicer Miquèu Arnaud a vraiment un goût de fiction !

Bien que…Il nous dit, dans « Quora la matèria… » que nos problèmes d’énergie disponible se sont agravés dans cent-quatre-vingt ans, et là on est tenté de le croire.

Toujours est-il que, dans ce contexte un jeune ingénieur occitan découvre l’énergie sans limite et éternelle. Ou plutôt l'anti-matière. Mais vous le savez, ce qui est rare est précieux. De jolis magots sont possibles en jouant sur la pénurie. Alors que l’abondance, si elle peut faire le bonheur du plus grand nombre, ne fait pas les affaires des groupuscules oligarchiques...notamment le lobby du silicium, indispensable à l'énergie solaire qui fait la fortune de quelques uns, dans très longtemps.
 
E Romieg est donc en grand danger…notre univers aussi. A voir comment l’Humanité pourra s’en sortir ?  Elle n’aura, comme les lecteurs de l’ouvrage, que trois cents pages pour essayer de sauver le monde … et ses langues.
 

Miquèu Arnaud – Quora la matièra – IEO Edicions (Creo Provença), col. A tots, 15€

Jeudi 2 Novembre 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.