Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Michel Vauzelle avait voté pour la charte européenne


MARSEILLE. Le vote du président de Région, également député PS, n’apparaissait pas lors du résultat du scrutin, le 28 janvier 2014. Il a tenu à souligner son vote lors d’une commémoration mistralienne à Marseille.



Michel Vauzelle, le président de la Région Provence Alpes Côte d’Azur a bien voté, avec une majorité de députés, la loi autorisant le gouvernement  à modifier la constitution afin de permettre la ratification de la Charte Européenne des langues minoritaires par la France.
 
Lors du débat puis du vote, le 28 janvier dernier, le choix de M. Vauzelle était inconnu. Il n’apparaissait pas dans le décompte des voix de l’Assemblée.
 
Le 15 mai 2014, alors qu’il présidait avec Jaque Mouttet, le Capoulié du Félibrige, une cérémonie à la mémoire de Frédéric Mistral, M. Vauzelle a tenu, entre autres, à souligner qu’il avait voté lors de ce scrutin.

Occitan

« L’Assemblée Nationale vient de voter…et j’ai voté –pour rassurer ceux qui auraient mal lu le Journal Officiel – le 28 janvier dernier une loi autorisant le gouvernement à engager le processus de révision de la Constitution de la République pour ratifier la Charte Européenne des Langues Régionales » a souligné le président Vauzelle à la tribune. « Cette charte devenue constitutionnelle, ouvre enfin la voie à l’Etat pour renforcer son action pour la défense de nos langues régionales, et donc du provençal » a-t-il poursuivi.
 
M. Vauzelle, et c’est un fait inhabituel, a aussi cité « l’occitan » a plusieurs reprises durant son discours. Jusqu’à présent il utilisait presqu’exclusivement la dénomination « provençal mistralien » qui ne renvoie pas à une réalité linguistique. Frédéric Mistral s’exprimait en provençal rhodanien, et loin d’inventer la langue d’oc , il l’a faite connaître telle qu’elle était utilisée de Menton à Bordeaux.
Une assistance nombreuse devant l'Hôtel de Région pour honorer la mémoire de Frédéric Mistral, mort en 1914, et affirmer la modernité de sa pensée (photo MN)
Une assistance nombreuse devant l'Hôtel de Région pour honorer la mémoire de Frédéric Mistral, mort en 1914, et affirmer la modernité de sa pensée (photo MN)

Vendredi 16 Mai 2014
Michel Neumuller





1.Posté par PERROTTO*ANDRE le 21/05/2014 19:13
a! aqueu tetar-doç de forestier dau dedins!
sente virar la cisampa.
amistat.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Jornalet cerca lo mejan de contuniar

Le journal occitan en ligne vend désormais des livres et reçoit des dons sur son site web

BARCELONA. Dans l’écosystème médiatique occitan, il y a bien peu de journaux d’actualité sociétale. Les maintenir relève du tour de force, et Jornalet, à Barcelona, propose à ses visiteurs d’acheter dans sa boutique en ligne pour tenir le coup. Laissons la parole au créateur et cheville ouvrière du Jornalet, Ferriol Macip Bonet.

Ferriol Macip Bonet, fondateur du Jornalet, qui fait un appel à dons et met en place la vente en ligne de livres en occitan (photo MN)

Jornalet se finança mai que mai amb la collaboracion de sos legeires. Nasquèt en març de 2012 gràcias a la generositat de dos mecènas que cresián al projècte, e tanben gràcias la publicitat institucionala de tres collectivitats importantas. Quant Jornalet nasquèt aviam previst qu’auriam pro de ressorsas publicitàrias, gràcias a la difusion del quotidian numeric. Mas, d’un latz, Google Ads acceptèt pas de publicar d’anóncias car son traductor automatic compren pas l’occitan.

 

 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.