Aquò d'Aqui


            partager partager

Michel Vauzelle avait voté pour la charte européenne


MARSEILLE. Le vote du président de Région, également député PS, n’apparaissait pas lors du résultat du scrutin, le 28 janvier 2014. Il a tenu à souligner son vote lors d’une commémoration mistralienne à Marseille.



Michel Vauzelle, le président de la Région Provence Alpes Côte d’Azur a bien voté, avec une majorité de députés, la loi autorisant le gouvernement  à modifier la constitution afin de permettre la ratification de la Charte Européenne des langues minoritaires par la France.
 
Lors du débat puis du vote, le 28 janvier dernier, le choix de M. Vauzelle était inconnu. Il n’apparaissait pas dans le décompte des voix de l’Assemblée.
 
Le 15 mai 2014, alors qu’il présidait avec Jaque Mouttet, le Capoulié du Félibrige, une cérémonie à la mémoire de Frédéric Mistral, M. Vauzelle a tenu, entre autres, à souligner qu’il avait voté lors de ce scrutin.

Occitan

« L’Assemblée Nationale vient de voter…et j’ai voté –pour rassurer ceux qui auraient mal lu le Journal Officiel – le 28 janvier dernier une loi autorisant le gouvernement à engager le processus de révision de la Constitution de la République pour ratifier la Charte Européenne des Langues Régionales » a souligné le président Vauzelle à la tribune. « Cette charte devenue constitutionnelle, ouvre enfin la voie à l’Etat pour renforcer son action pour la défense de nos langues régionales, et donc du provençal » a-t-il poursuivi.
 
M. Vauzelle, et c’est un fait inhabituel, a aussi cité « l’occitan » a plusieurs reprises durant son discours. Jusqu’à présent il utilisait presqu’exclusivement la dénomination « provençal mistralien » qui ne renvoie pas à une réalité linguistique. Frédéric Mistral s’exprimait en provençal rhodanien, et loin d’inventer la langue d’oc , il l’a faite connaître telle qu’elle était utilisée de Menton à Bordeaux.
Une assistance nombreuse devant l'Hôtel de Région pour honorer la mémoire de Frédéric Mistral, mort en 1914, et affirmer la modernité de sa pensée (photo MN)
Une assistance nombreuse devant l'Hôtel de Région pour honorer la mémoire de Frédéric Mistral, mort en 1914, et affirmer la modernité de sa pensée (photo MN)

Vendredi 16 Mai 2014
Michel Neumuller





1.Posté par PERROTTO*ANDRE le 21/05/2014 19:13
a! aqueu tetar-doç de forestier dau dedins!
sente virar la cisampa.
amistat.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.