Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Memòria selectiva dau patrimòni audiòvisuau mediterranean


MedMem permet de voir des décennies d'émissions de TV du pourtour méditerranéen dans diverses langues...sans la langue d'oc, absente du choix des films français de télévision.



« Es una seleccion d’archivas dei televisions de Mediterranèa , en francés, anglés o arabi ; leis anam pas cercar, mai solament de crear une memòri de la Mediterranèa, subretot per leis estudiants e lei joines ». Florence Lanzalavi  que s’ocupa a la Conferènci Permanenta de l’Audiòvisuau de Mediterranèa lo ditz, « lo patrimòni imateriau compta tanben ». Son travalh èra de numerisar una chausida de cassetas au format Beta a partir de videòs puslèu en marrit estat.
 
Amé dètz televisions, Medmem vèn d’arribar sus lo web : 4000 videòs organisadas en sèt tèmas, coma « païsatges e environament » o « societat e biais de viure », e subretot vesibles sus un site web. Mai que d’un mòde sarà possible per lei recercas : per tiera, periòdas, ò mapas.
 
Medmem, per « Memòri de la Mediterranèa, es un projèct ajudat per l’Union Europenca, dins l’encastre de son programa « euromed eiritatge 4 ». Amé dètz-e-uech partenaris, que tres son professionaus. Li comptam l’agència francesa Institut Nacionau de l’Audiòvisuau. L’accès sarà a gràtis.
On pourra se consoler en regardant les reportages de TV3 en catalan...
On pourra se consoler en regardant les reportages de TV3 en catalan...

Absolument rien en provençal

Au site li podem vèire subran un reportatge en catalan sus la fèsta dau libre e dei ròsas de Barcelona, en catalan, l’annada 1989, quand l’escrivan Salman Rushdie siguèt condamnat per una fatwa khomeinista. Mai quand esperam de reportatges en occitan, degun es prepausat a partir de l’onglet « recerca ». E se escrivem « provençal », es un reportatge sus lei pescadors deis estangs qu’apareis, en francés.
 
L’interèst es vertadier, bòrd que s’i pòu vèire de reportatges dei TV de tota la Mediterranèa, mai estrech, estent que lei lengas minoritàrias li son pas representadas. Aquò demenis aquel interèst, e fa vèire que la concepcion d’un projèct a partir d’organismes tant publics coma son lei televisions, son lo mirau dau ponch de vista oficiau.
 
Quand valorisa sa lenga coma TV3, la tele catalana, es un patrimòni que sarà vesible per lei generacions de venir ; quand la vòu escondre, es lo cas de la TV publica francesa, aquela lenga es escafada ai joines ais archius, coma s’aviá jamai existada.

Dimanche 11 Novembre 2012
Michel Neumuller


Tags : INA, Medmem, TV


Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.