Aquò d'Aqui


            partager partager

Massilia Sound System à l'heure de l'apéro




A l'Ostau dau Pais Marselhés le 9 décembre (photo CR DR)
A l'Ostau dau Pais Marselhés le 9 décembre (photo CR DR)
Le groupe fête ses trente ans toute l'année. A Marseille (Alcazar, méga concert aux Docks...) mais pas que. Ainsi ce jeudi 11 décembre on retrouvera le groupe au Rockstore, la salle des musiques électriques de Montpellier.

En attendant, mardi 9 décembre, il était invité à la maison par L'Ostau dau País Marselhés, qui a préalablement poussé les murs en investissant un local plus adapté aux manifestations publiques depuis le mois d'octobre.

La photo nous a été fourni par un habitué.

Une occasion de rappeler que le journaliste Camille Martel a consacré une très belle enquête sur l'histoire du groupe, s'est attaché à décortiquer la totalité de ses textes depuis 1984 ! Et a montré son importance dans la vie, certes musicale, mais aussi pour recoller les morceaux de la convivència dans une société qui tend à s'atomiser...

ll y aurait surement des cadeaux plus idiots à faire à Noël.

Mercredi 10 Décembre 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.