Aquò d'Aqui


            partager partager

Malaterra coma l’a viscut

En épisodes, le récit du tournage de Malaterre


Le film de Philippe Carrese en occitan fut primé en 2003, reste une œuvre majeure de la trop courte filmographie en langue d’oc, mais fut aussi une aventure humaine. Observateur autant qu’acteur, Laurenç Revest lui consacre un long travelling que nous projeterons durant les prochaines semaines



Grand prix du festival du film de Barcelona en 2005, Malaterra, où les faux semblants de la grande guerre dans un village du Jabron en Haute-Provence (photo
Grand prix du festival du film de Barcelona en 2005, Malaterra, où les faux semblants de la grande guerre dans un village du Jabron en Haute-Provence (photo

«E a l’ubac, dins los Alps, en Gavotina, i faguèro lo mieu primier film en occitan amb Felip Carrese, Domenja Lombardi e Comic Strip Production. Tornèro trobar la television d’ans après.»

 

En 2002 e 2003 Laurenç Revest, ara professor d’occitan dau mentonesc, es chausit per Felip Carrese ; serà un deis actors màgers de Malaterra, aquela òbra rodada en Auta Provença, una istòria de guerra, d’espionatge, e en meme tèmps una radiografia dau monde de la montanha dau començament tarrible d’aqueu siecle de sang.

 

Lo joine Laurenç observa, nòta, conversa...dètz-e-sèt ans puei, vaquí son testimòni, que publicarem a chapauc, en sèt o uech episòdis, e seguirem lo biais de trabalhar de Carrese, autor proteiforma desparéissut en 2019.

 

Malaterra es encara en 2020 una deis unicas òbras filmica facha per lei salas negres, e una capitada, tant artistica coma publica. Siguèt premiat per mai que d’un festenau.

 

De seguir tre diluns...Motor...Filmatz !


Jeudi 30 Avril 2020
Michel Neumuller





1.Posté par Jaussaud le 01/05/2020 16:02
Adiu, meis amics !

M'agradèt fòrça, lo film Malaterra. A lèu de legir leis episòdis de "Malaterra coma l'a viscut" !

Longa mai,
Jaume

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.