Supprimez l’article 2 !

Les Corses en fin 2017, se sont majoritairement prononcés pour l’exercice de leurs droits linguistiques. Une majorité qui ne compte pas pour le président de la République, en visite dans l’Île.

« Dans la République française, il y a une langue officielle, le français » sera probablement la phrase à retenir du discours final du président Emmanuel Macron, à l’issue d’un court séjour officiel en Corse.






            partager partager

Majouralo e noutàri, Mirèio Durand recebe la Legioun d’Ounour


AIX. La présidente du Conseil des Notaires de Provence est aussi majoral du Félibrige. Et pour elle, passion et métier sont en résonance.



Mireille Durand-Guériot (photo MN)
Mireille Durand-Guériot (photo MN)
160 persouno èron counvidado divèndre 27 de mai, à-z-Ais, que Mirèio Durand-Guériot a recebu la Legioun d’Ounour dei man de soun ancian mèstre en noutariat, Jan-Pau Decorps.
 
Noutàri despièi d’annado au Martegue , Mirèio Durand es afougado de nosto lengo, e a pouscu dire, au moumen de la ceremounìo que : « counèisse sa lengo, es se counèisse, e quand se couneissèn, poudèn ana cerca l’intimita de l’autre… Vaqui tambèn lou travai d’un noutàri ! »
 
Mirèio Durand-Guériot, la presidènto dóu Counsèu Regiounau dei Noutàri pèr la Cour d’Apèu d’Ais despièi 2015, es tambèn majourala dóu Felibrige.

Enfin, es la fiho dóu regreta Lucian Durand, defunta l’an passa, e que, eu tambèn majourau, pourtava la cigalo de Pèire Rouquette, un deis ourganisaire de l’assoustamen deis intellectuau catalan refugia au nostre en 1939.

Ecrit en graphie mistralienne avec les suggestions lexicales d'Alain Barthélemy-Vigouroux
LIre aussi : La presidento dei noutàri parlo prouvençau
 

Dimanche 29 Mai 2016
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí 302 chasse le sanglier !
Dison que...

La préférence pour l’occitan aranais désormais inconstitutionnelle

L'usage préférentiel de l'aranais dans les actes administratifs est considéré comme inconstitutionnel depuis le 12 février. Aran était le seul lieu au monde où l'usage de l'occitan jouissait de droits.

La préférence pour l’occitan aranais désormais inconstitutionnelle
L’usage  « préférentiel » de l’occitan aranès dans les actes publics administratifs est contraire à la Constitution Espagnole, désormais. C’est ainsi qu’en a jugé le Tribunal Constitutionnel Espagnol le 12 février.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.