Aquò d'Aqui


            partager partager

Lo « Marseillois » serà destrussit


MARSEILLE. Le vieux gréement était devenu un restaurant ancré au Vieux Port. Coulé accidentellement en septembre 2013, son renflouement est jugé trop cher.



Coulé pour cause d'usure le 11 septembre 2013, le Maseillois sera démantelé (photo MN)
Coulé pour cause d'usure le 11 septembre 2013, le Maseillois sera démantelé (photo MN)
Ailàs lei arqueològues, dins dètz siècles, podretz ren dire sus la cosina maritima marselhèsa ! Restaurant a cai despuei lo començament deis annadas 1990, lo Marseillois serà desmantelat per la societat ETCM, tre la setmana venènta. Serà jamai una avariá.
 
Aquela nau de tres aubres au nom nèci que voliá far vielh francès, siguèt recuperada per d’amators, a l’abandon a Malhòrca. Desencalada, reviscolada, puei transformada en restaurant pas tròp marrit dau temps dau premier cònsol Robèrt Vigouroux, quand aqueu voliá (dejà) escafar l’imatge populàri de Marselha.
 
L’onge de setembre 2013, lo batèu s’es aprefondat dins leis aigas dau Pòrt Vielh. Despuei, leis autoritats se demandavian se lo faliá un còp de mai desencalar. Lo pretz de 3 M€ es jutjat carivènt e a fa recular totei lei bònei volontats.

Mercredi 12 Février 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.