Aquò d'Aqui

2021...

Aquò d'Aquí vous souhaite la meilleure année possible et sera aux côté de tous ceux qui défendent activement la transmission de notre langue d'oc.

A tous ceux qui ont fermé la porte de 2020 en criant “bon débarras, année de m…”, nous devons hélas le dire, 2021 risque de ne pas être meilleure pour la convivialité, et le retour de flammes économique brulera plus qu’il ne réchauffera. Désolé de ne pas être optimiste. Nous adorerions pourtant !

 













            partager partager

Lo Lurenc traces poétiques de Pèire Bonnet


FORCALQUIER. “Chasque jorn, duerbi la fenèstra de ma chambra e vesi la montanha de Lura, la companha fidèla de ma vida”. Pèire Bonnet consacre un recueil de poèmes à la Montagne de Lure.



"Pour une heure...ou pour trois jours" (Photo MN)
"Pour une heure...ou pour trois jours" (Photo MN)

Le massif secret qui s’étire depuis le Val Saint-Donat jusqu’au plateau de Vaucluse est le lieu de toutes les résistances, les manes d’Aillaud de Volx y flottent encore a ras des cyprès rampants. C’est aussi le monde de milliers de Provençaux qui s’y ressourcent.

 

Je devais avoir cinq ans et, malade, ma mère décida de m’emmener, ici, a l’adret, le soir je rentrais à Marseille, guéri”. On peut faire confiance à Pèire Bonnet, l’homme orchestre des politiques publiques de soutien à la langue d’oc des Basses-Alpes, pour avoir les patogas bien tanqués dans la terre. Il n’en a pas moins la tête et le cœur entre Cruis et le Pré du Fau, dans ce massif tout à la fois âpre et sensuel, le sien.

 

J’y suis chaque mois pour une demi-heure...ou trois jours.” Maintenant que le manteau neigeux recouvre tout au dessus de 1500 mètres, et qu’au matin s’en évaporent les rubans de brume, il restera toutefois plutôt à Dauphin, a regarder la montagne plein nord, et vous pourrez lire avec lui : “La nèbla sembla un linçòu de seda que vurbe la cima dau Contràs. Ren que bofa”.

 


Publié a l'Aucèu Libre

L’Aucèu Libre publie les textes poétiques très inspirés de Pèire Bonnet, dans cette petite collection d’ouvrages carrés qu’il est bon d’amener avec soi dans les lieux qui inspirent l’âme.

L'auteur, qui vit au pied de la montagne, s'est investi de multiples manières en faveur d'un meilleur partage de la langue du pays. Il a exhumé au disque le répertoire traditionnel collecté par Damase Arbaud, a veillé avec cœur sur la politique linguistique du Conseil Régional Provence Alpes Cote d'Azur, et fait actuellement de même au Conseil Départemental des Alpes-de-Haute-Provence. On sait désormais où il se ressource.

 

Lo Lurenc avec ses 50 pages parsemées d’illustrations très encrées en forme d’idéogrammes -Simon Ortner – vient de sortir, avec le prix habituellement modéré de la collection, 10€. Les exemplaires de ce tirage très limité, sont numérotés.

 

Nous vous en parlerons plus longuement et en occitan en février, les abonnés du mensuel apprécieront de savoir ce qui apparaît derrière certains textes.

"Il y a toujours une surprise, quelque chose de neuf à apprendre dans ce massif austère, voire parfois âpre" (photo MN)
"Il y a toujours une surprise, quelque chose de neuf à apprendre dans ce massif austère, voire parfois âpre" (photo MN)

Lundi 16 Décembre 2019
Michel Neumuller





1.Posté par DIGGI le 20/05/2020 10:14
Per trobar lo libre, es aqui: https://www.espaci-occitan.com/botiga/fr/l-auceu-libre/2584-lo-lurenc-peire-bonnet-9782917111543.html

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Parler occitan, l'avenir

Rodin Kaufmann sort ces jours-ci son nouvel album, Pantais clus, fruit d'un long travail. Et sinon, que fait-il ? Il retourne à l'école ; de là il échange et nous parle des identités.

En ce moment entre autres choses j’interviewe des enfants. On parle du temps, des souvenirs et des souhaits. Aujourd’hui j’étais à l’école primaire Mandela de Béziers. En face de moi il y avait Birgul et Oumaima, qui sont en CE1, et elles apprennent le français et l’occitan en même temps.
Rodin Kaufmann (photo MN)


L'Aquò d'Aquí de février attend votre abonnement

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.