Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Lo Cabaret d'en fàcia à Aubagne


Le bistro d'en face doublé en divers dialectes de l'occitan a été vu par une cinquantaine de spectateurs durant une unique séance à Aubagne.



Lo Cabaret d'en fàcia à Aubagne
"Ça reste étrange d'entendre des acteurs connus doublés en occitan!" s'amuse une des spectatrices du Cabaret d'en fàcia. Le 9 octobre dernier, le film de Charles Nemès, "Au bistro du coin " a été programmé pour une unique séance au cinéma d'Aubagne (13) Le Pagnol, sous ce titre : "Lo Cabaret d'en fàcia".

Le réalisateur du film populaire avait annoncé la couleur en 2011, il serait doublé et proposé en diverses langues régionales et diffusé là où elles se parlent.

Mais la difficulté, c'est de le faire accepter par des salles. "Les cinémas ne se sont pas bousculés pour le programmer, et c'est l'IEO 13 qui a fait l'avance des frais" souligne une des organisatrices de la soirée.

Une cinquantaine de spectateurs ont assisté à cette séance, ce qui permettra d'en limiter fortement le déficit financier, et pourquoi pas d'encourager d'autres salles candidates.

A la sortie, globalement les spectateurs se sont dits heureux d'y avoir assisté. "Tous les dialectes de l'occitan s'y entendent, un peu comme si on entendait des clients parler avec leurs différents  accents. Mais j'aurais préféré l'entendre en provençal, pour ma bonne compréhension" avoue Claude.

"Ça n'est pas gênant, le languedocien se comprend très bien ; en tout cas moi je m'y suis bien retrouvé", reprend Michel, "mais le doublage n'était pas assez professionnel, ça ne cadre pas bien toujours avec les mouvements des lèvres".

La rareté d'un cinéma populaire en langue régionale rend toutefois pour tous précieuse l'initiative. "On attend le prochain film! Quel producteur osera?"

Mardi 14 Octobre 2014
Renat Mine





1.Posté par Faure André le 15/10/2014 18:23
Miqueu,
sariá possible de passar un article sus lo Rescontre Gapian que non solament engimbra dos corses d'occitan mai pereu organisa son 5en "Còr n'Òc, Festivau dau chant occitan" a Gap los 8 e 9 de novembre.
Ben coralament : Andrieu

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí en décembre... c'est le moment où jamais de le sauver !

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.