Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

Les librairies d’oc vont avoir besoin de vous

Notre article du 13 mai redevient d'actualité...


Le mal fonctionnement de La Poste a gêné les ventes par correspondances qui devaient les aider à amortir le choc, et l’absence prévisible d’événements publics fera disparaître une source majeure de ventes, car elles ne pourront déployer de stands. Désormais aux lecteurs occitanophones de les aider en achetant, le plus possible.



L'Espaci Oc de Gap rouvre tous les mercredis aprés-midi (à l'avant plan le regretté Jorgi Camani)
L'Espaci Oc de Gap rouvre tous les mercredis aprés-midi (à l'avant plan le regretté Jorgi Camani)

Oui, elles passeront le cap difficile du local vide, de l’absence de visiteurs et, partant, de clients. Mais les dégâts sont là, une pente doit être remontée, et les libraires d’oc ne pourront s’y hisser qu’avec l’aide de leurs clients. Pour ceux-ci c’est le moment de démontrer leur fidélité.

 

Le local de la rue de l’Imprimerie est resté fermé deux mois, et moi confiné mais en télétravail intense car ma société le réclamait ”. Frédéric Di Gallo, vous ne le connaissez pas forcément, mais chaque mois il envoie à Aquò d’Aquí une sélection de critiques d’ouvrages proposés dans cette librairie gérée par l’Institut d’Estudis Occitans des Hautes Alpes et Alpes-de-Haute-Provence.

 

Avec 3000 titres elle fait référence, mais si les ventes par internet représentent 65% des ventes, la présence du stand dans les fêtes d’oc et le public qui se rend à la librairie font le reste...Et là ce reste fera sacrément défaut. “Le pire est à venir, car le stand ne pourra être déployé que dans les évènements dont nous ne savons pas s’ils auront lieu cet été, le moment le plus favorable”.

 

La librairie elle ouvrira le mercredi après-midi entre 14 et 16 h, grâce à Michèu Prat, qui s’en occupera bénévolement. Toutes les mesures d’hygiène y sont réfléchies et les clients y trouveront le gel nécessaire. Le paiement en espèce fera aussi l’objet de mesures d’hygiène, et il conviendra de voir avec Michèu Prat comment feuilleter ou pas les ouvrages avant l’achat.

 

Mais la meilleure aide à l’Espaci Occitan de Gap, vous l’apporterez en achetant sur internet. Désormais la Poste n’impose plus que des délais raisonnables...Nous vous en dirons plus dans le prochain mensuel d’Aquò d’Aquí sur les avanies que ce service public a imposé à la librairie en ligne de référence oc…

 

21, rue de l’imprimerie - 05000 GAP - Tél : 04 92 53 98 40

 


A Toulouse un défi, continuer la vente d'ouvrages en occitan

Sans événements publics l'édition occitane perdra une source importante de ses revenus. Ici la Librairie Le Blason au Prix Littéraire de Provence à Ventabren - 13)
Sans événements publics l'édition occitane perdra une source importante de ses revenus. Ici la Librairie Le Blason au Prix Littéraire de Provence à Ventabren - 13)

A Toulouse Jérome Thourel n’est revenu que lundi à la librairie Occitania. “Mon bureau est hors Toulouse, avec le confinement tout est devenu difficile, en particulier il m’a été impossible de proposer la vente par internet”. L’épidémie est donc aussi une catastrophe économique pour cette institution, créée par le grand-père de Jérôme, Marcel, et continuée par son père Claude, qui ouvrit le premier magasin en 1958.

 

mille titres en occitan sont proposées par Occitania. “Mais il faut dire que le lectorat se tasse d’année en année.” Il s’agit donc, pour les lecteurs toulousains, non seulement d’aider ce libraire indépendant à se maintenir à flots, car les charges vont tomber, mais encore à l’encourager à poursuivre dans la tradition familiale de soutien à l’édition occitane.

 

Libraria Occitana 46, Rue du Taur, 31000 Toulouse / Téléphone: 05 61 21 49 00


Bons d'achats et présence sur internet

A proximité de la Comtesse de Die et de Mas Felip Delavoüet, Médéric Gasquet-Cyrus signe son "Dites le en marseillais" au Blason, Aix - 13 (photo MN)
A proximité de la Comtesse de Die et de Mas Felip Delavoüet, Médéric Gasquet-Cyrus signe son "Dites le en marseillais" au Blason, Aix - 13 (photo MN)

A Aix-en-Provence Rita Fidone a pris le mors au dents dès le début du confinement. Sa librairie Le Blason, au dessus de la Cathédrale St-Sauveur, vend des ouvrages en provençal depuis 1981 ; en reprenant l’affaire elle a poursuivi et amplifié cette activité tout en axant son fonds francophone sur le tourisme et l’histoire régionale. “J’ai proposé des bons d’achats sur internet, valables jusqu’à la fin de l’année, et notre clientèle, fidèle, en a acheté ; ainsi j’ai pu maintenir une trésorerie. Elle sera bien utile, maintenant qu’il va falloir payer des charges, certes reportées, mais pas annulées, bien que le chiffre d’affaires ne soit plus au rendez-vous...”

 

Des auteurs ont aussi réalisé des lectures-vidéo, dont le maitre assistant de provençal à l’Université Emmanuel Desiles, et le linguiste Médéric Gasquet-Cyrus. La libraire n’a donc pas cessé de travailler : “jamais je n’ai passé autant de temps sur internet!”. Ne reste plus au public qu’a courir, masqué, dans ce couloir d’Ali-Baba et en repartir avec quelques ouvrages, qui seront forcément des trésors.

 

2 Rue Jacques de la Roque, 13100 Aix-en-Provence  / Téléphone : 04 42 63 12 07

 


A Limoges l'IEO espère la reprise des événements...

A Limoges, la Librariá Occitana de l’IEO dau Lemosin a rangé ses rayons, dépoussiéré le comptoir, et attend les lecteurs. “Depuis deux semaines nous avons repris les ventes par livraison, nous prenons les commandes” souligne Magali Urroz, qui anime ce lieu au deux mille titres différents. “Plus vite les cours d’occitan pour adultes reprendront, plus vite nous reviendrons à une meilleure santé économique” révèle t’elle, car dans cette région où l’enseignement public de la langue est peu développé, les associations locales compensent en développant les cours du soir, bien vivaces. Aussi, dictionnaires et grammaires sont régulièrement achetées.

 

Durant le confinement, la Librariá a maintenu le contact via les réseaux sociaux, mais c’est avec un bonheur certain que Magali attend désormais les visiteurs. Le masque cachera le sourire, mais proposer du gel détendra l’atmosphère, avant qu’on ne parle littérature d’oc.

 

Le plus inquiétant pour la libraire, c’est l’incertitude quant aux animations proposées, comme le café occitan qui tous les premiers samedi de chaque mois, rassemble les locuteurs. A quand le prochain ? Septembre ? c’est loin! Idem pour les signatures d'auteurs, qui bien sur génèrent des ventes.

 

Or on ne doit pas oublier que cette librairie est un service de l’Institut d’Estudis Occitans, qui a besoin de maintenir un bon niveau d’animations.

 

Là aussi le paiement des Ursaff sera un souci, puisque les ventes non réalisées ne pourront le permettre. Et le soutien du public sera plus que bienvenu.

 

Mais Magali veut se souvenir d'abord que ces deux mois entre parenthèses ont profité à l’œuvre de Marcelle Delpastre...L’écrivaine paysanne, une grande auteure, a eu les faveurs du public, ce sont ses livres qui ont d’abord été commandés.

 

42 Rue Haute Vienne, 87000 Limoges / Téléphone : 05 55 32 06 44

Magali Urroz vous attend à Limoges, et il y a de quoi lire, et de quoi parler à la Librairie de l'IEO Lemosin (photo XDR)
Magali Urroz vous attend à Limoges, et il y a de quoi lire, et de quoi parler à la Librairie de l'IEO Lemosin (photo XDR)

Mercredi 13 Mai 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.