Aquò d'Aqui


La Langue d’Oc
dans le parler d’aujourd’hui

Connaissez-vous la signification de cette expression ?


Et patin coufin * :

A - n'oublie pas tes patins ni ton couffin
B - etcetera
C - coucou je suis là (expression enfantine)


Répondre


Qu'es aquò, qu'es aquò ? (14)

Les devinettes d'Andrieu Lagarda, en languedocien, sont un modèle de finesse.Vous essayez de trouver... et vous nous écrivez la réponse.


Vaquí la devinalha dau jorn

Qu'es aquò, qu'es aquò ? (14)
" Totjorn a córrer e jamai lassa"

Qu'es aquò ?



 














            partager partager

Les librairies d’oc sortent vivantes du confinement mais…


Le mal fonctionnement de La Poste a gêné les ventes par correspondances qui devaient les aider à amortir le choc, et l’absence prévisible d’événements publics fera disparaître une source majeure de ventes, car elles ne pourront déployer de stands. Désormais aux lecteurs occitanophones de les aider en achetant, le plus possible.



L'Espaci Oc de Gap rouvre tous les mercredis aprés-midi (à l'avant plan le regretté Jorgi Camani)
L'Espaci Oc de Gap rouvre tous les mercredis aprés-midi (à l'avant plan le regretté Jorgi Camani)

Oui, elles passeront le cap difficile du local vide, de l’absence de visiteurs et, partant, de clients. Mais les dégâts sont là, une pente doit être remontée, et les libraires d’oc ne pourront s’y hisser qu’avec l’aide de leurs clients. Pour ceux-ci c’est le moment de démontrer leur fidélité.

 

Le local de la rue de l’Imprimerie est resté fermé deux mois, et moi confiné mais en télétravail intense car ma société le réclamait ”. Frédéric Di Gallo, vous ne le connaissez pas forcément, mais chaque mois il envoie à Aquò d’Aquí une sélection de critiques d’ouvrages proposés dans cette librairie gérée par l’Institut d’Estudis Occitans des Hautes Alpes et Alpes-de-Haute-Provence.

 

Avec 3000 titres elle fait référence, mais si les ventes par internet représentent 65% des ventes, la présence du stand dans les fêtes d’oc et le public qui se rend à la librairie font le reste...Et là ce reste fera sacrément défaut. “Le pire est à venir, car le stand ne pourra être déployé que dans les évènements dont nous ne savons pas s’ils auront lieu cet été, le moment le plus favorable”.

 

La librairie elle ouvrira le mercredi après-midi entre 14 et 16 h, grâce à Michèu Prat, qui s’en occupera bénévolement. Toutes les mesures d’hygiène y sont réfléchies et les clients y trouveront le gel nécessaire. Le paiement en espèce fera aussi l’objet de mesures d’hygiène, et il conviendra de voir avec Michèu Prat comment feuilleter ou pas les ouvrages avant l’achat.

 

Mais la meilleure aide à l’Espaci Occitan de Gap, vous l’apporterez en achetant sur internet. Désormais la Poste n’impose plus que des délais raisonnables...Nous vous en dirons plus dans le prochain mensuel d’Aquò d’Aquí sur les avanies que ce service public a imposé à la librairie en ligne de référence oc…

 

21, rue de l’imprimerie - 05000 GAP - Tél : 04 92 53 98 40

 


A Toulouse un défi, continuer la vente d'ouvrages en occitan

Sans événements publics l'édition occitane perdra une source importante de ses revenus. Ici la Librairie Le Blason au Prix Littéraire de Provence à Ventabren - 13)
Sans événements publics l'édition occitane perdra une source importante de ses revenus. Ici la Librairie Le Blason au Prix Littéraire de Provence à Ventabren - 13)

A Toulouse Jérome Thourel n’est revenu que lundi à la librairie Occitania. “Mon bureau est hors Toulouse, avec le confinement tout est devenu difficile, en particulier il m’a été impossible de proposer la vente par internet”. L’épidémie est donc aussi une catastrophe économique pour cette institution, créée par le grand-père de Jérôme, Marcel, et continuée par son père Claude, qui ouvrit le premier magasin en 1958.

 

mille titres en occitan sont proposées par Occitania. “Mais il faut dire que le lectorat se tasse d’année en année.” Il s’agit donc, pour les lecteurs toulousains, non seulement d’aider ce libraire indépendant à se maintenir à flots, car les charges vont tomber, mais encore à l’encourager à poursuivre dans la tradition familiale de soutien à l’édition occitane.

 

Libraria Occitana 46, Rue du Taur, 31000 Toulouse / Téléphone: 05 61 21 49 00


Bons d'achats et présence sur internet

A proximité de la Comtesse de Die et de Mas Felip Delavoüet, Médéric Gasquet-Cyrus signe son "Dites le en marseillais" au Blason, Aix - 13 (photo MN)
A proximité de la Comtesse de Die et de Mas Felip Delavoüet, Médéric Gasquet-Cyrus signe son "Dites le en marseillais" au Blason, Aix - 13 (photo MN)

A Aix-en-Provence Rita Fidone a pris le mors au dents dès le début du confinement. Sa librairie Le Blason, au dessus de la Cathédrale St-Sauveur, vend des ouvrages en provençal depuis 1981 ; en reprenant l’affaire elle a poursuivi et amplifié cette activité tout en axant son fonds francophone sur le tourisme et l’histoire régionale. “J’ai proposé des bons d’achats sur internet, valables jusqu’à la fin de l’année, et notre clientèle, fidèle, en a acheté ; ainsi j’ai pu maintenir une trésorerie. Elle sera bien utile, maintenant qu’il va falloir payer des charges, certes reportées, mais pas annulées, bien que le chiffre d’affaires ne soit plus au rendez-vous...”

 

Des auteurs ont aussi réalisé des lectures-vidéo, dont le maitre assistant de provençal à l’Université Emmanuel Desiles, et le linguiste Médéric Gasquet-Cyrus. La libraire n’a donc pas cessé de travailler : “jamais je n’ai passé autant de temps sur internet!”. Ne reste plus au public qu’a courir, masqué, dans ce couloir d’Ali-Baba et en repartir avec quelques ouvrages, qui seront forcément des trésors.

 

2 Rue Jacques de la Roque, 13100 Aix-en-Provence  / Téléphone : 04 42 63 12 07

 


A Limoges l'IEO espère la reprise des événements...

A Limoges, la Librariá Occitana de l’IEO dau Lemosin a rangé ses rayons, dépoussiéré le comptoir, et attend les lecteurs. “Depuis deux semaines nous avons repris les ventes par livraison, nous prenons les commandes” souligne Magali Urroz, qui anime ce lieu au deux mille titres différents. “Plus vite les cours d’occitan pour adultes reprendront, plus vite nous reviendrons à une meilleure santé économique” révèle t’elle, car dans cette région où l’enseignement public de la langue est peu développé, les associations locales compensent en développant les cours du soir, bien vivaces. Aussi, dictionnaires et grammaires sont régulièrement achetées.

 

Durant le confinement, la Librariá a maintenu le contact via les réseaux sociaux, mais c’est avec un bonheur certain que Magali attend désormais les visiteurs. Le masque cachera le sourire, mais proposer du gel détendra l’atmosphère, avant qu’on ne parle littérature d’oc.

 

Le plus inquiétant pour la libraire, c’est l’incertitude quant aux animations proposées, comme le café occitan qui tous les premiers samedi de chaque mois, rassemble les locuteurs. A quand le prochain ? Septembre ? c’est loin! Idem pour les signatures d'auteurs, qui bien sur génèrent des ventes.

 

Or on ne doit pas oublier que cette librairie est un service de l’Institut d’Estudis Occitans, qui a besoin de maintenir un bon niveau d’animations.

 

Là aussi le paiement des Ursaff sera un souci, puisque les ventes non réalisées ne pourront le permettre. Et le soutien du public sera plus que bienvenu.

 

Mais Magali veut se souvenir d'abord que ces deux mois entre parenthèses ont profité à l’œuvre de Marcelle Delpastre...L’écrivaine paysanne, une grande auteure, a eu les faveurs du public, ce sont ses livres qui ont d’abord été commandés.

 

42 Rue Haute Vienne, 87000 Limoges / Téléphone : 05 55 32 06 44

Magali Urroz vous attend à Limoges, et il y a de quoi lire, et de quoi parler à la Librairie de l'IEO Lemosin (photo XDR)
Magali Urroz vous attend à Limoges, et il y a de quoi lire, et de quoi parler à la Librairie de l'IEO Lemosin (photo XDR)

Mercredi 13 Mai 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Votre numéro d'été invite à respirer
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.