Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Les Catalans français recherchent leur autonomie en Occitanie


PERPIGNAN. La nouvelle dénomination de la Région incite élus et animateurs associatifs à créer un mouvement politique proprement catalan et à demander la création d’une collectivité territoriale à part.



Le maire de Collioure, Jacques Manya, précise où se trouve sa commune, des fois que... (photo XDR)
Le maire de Collioure, Jacques Manya, précise où se trouve sa commune, des fois que... (photo XDR)
Près de dix mille Catalans du Nord avaient manifesté le 10 septembre dans les rues de Perpignan pour protester contre l’appellation nouvelle de la Région Occitanie, qui évitait ainsi toute référence à la Catalogne Nord.
 
Il fallait donc s’y attendre, la traduction politique de ce mouvement vient de naître, avec Oui au Pays Catalan /Sí Al País Català , un mouvement créé le 15 octobre avec 250 premiers membres, et présidé par le maire de Fourques, Jean-Luc Pujol, pour « stopper le clanisme et le clientélisme, décentraliser le pouvoir à Perpignan, dynamiser l’économie et partager notre identité ».
 
Le mouvement souhaite créer une Collectivité Territoriale Unique, distincte de la Région Occitanie. Pour cela il s’appuie sur l’article 72 de la Constitution, qui dit notamment : « aucune collectivité territoriale ne peut exercer une tutelle sur une autre. »
 
La décision de nommer la Région « Occitanie » « et d’aller de l’avant » selon la présidente PS Carole Delga, écartant la demande des manifestants du dix octobre, suscite des réactions en Catalogne Nord, où par exemple, le maire de Collioure a fait en urgence apposer sous le panneau d’entrée de sa ville un second panneau annonçant que la commune est en Pays catalan. Faute de quoi, le port catalan se serait vu annoncer « Collioure, Région Occitanie ».
 
Jean-Luc Pujol, qui a cependant déclaré à la presse locale que « le nom de la Région est derrière nous, acté », crée essentiellement ce mouvement pour « que ce qui concerne le territoire y soit décidé ».

Lundi 17 Octobre 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dans l'Aquò d'Aquí de l'été...

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.