Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Les Cantejadas à Digne en mai prochain


DIGNE. Plus de 600 enfants des Alpes de Haute Provence participeraient à ce spectacle de chants en provençal.



Les Cantejadas en 2009 à Aix. Un succès jamais démenti, au plan pédagogique comme médiatique (photo MN)
Les Cantejadas en 2009 à Aix. Un succès jamais démenti, au plan pédagogique comme médiatique (photo MN)
Le succès des Cantejadas percole ! La concentration de jeunes écoliers qui chantent en provençal à Aix depuis 2005, sous la férule de l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc, s’exportera au printemps prochain à Digne.
 
Une équipe enthousiaste d’enseignant(e)s s’est emparée du concept et imagine de faire très fort pour un premier essai, le 17 mai prochain à Digne.
 
En effet, les écoles de Digne, Oraison et d’autres communes des Alpes-de-Haute-Provence prépareront cette journée « grand spectacle » avec plus de 600 élèves. C’est-à-dire déjà plus, au moins théoriquement, que ce que les écoles des Bouches-du-Rhône réalisent tous les deux ans.
 
« Il est important pour les enfants de participer réellement à un grand projet artistique. Pour eux, c’est inoubliable. Aux plans pédagogique, mais aussi psychologique, c’est réellement marquant » souligne Loïc-Hervé Raujouan, le conseiller pédagogique Arts et Culture de l'Académie, qui a organisé la réunion préparatoire, à l’école Beausoleil de Digne.
 
Gilles Maille, conseiller pédagogique musical dans les Bouches-du-Rhône, lors de cette réunion a présenté, dans le détail, les possibilités d’une telle opération, ainsi que les chants qui pourraient y être interprétés.

L'expérience aixoise fera gagner du temps au projet dignois

Son expérience des Cantejadas fera gagner du temps aux enseignants qui se lancent dans le projet alpin.
 
Le principe des Cantejadas est aussi simple qu’efficace. Des chants en provençal soutiennent une histoire contée devant le public. Les répétitions ont lieu dans les classes grâce à un CD qui permet à tous de s’accorder. Le jour J, les enfants chantent devant les parents, mais aussi un large public venu pour la qualité de la manifestation.
 
A voir les sourires sur les visages, on peut aussi alors avoir une idée, non mesurable, du succès de ces Cantejadas.
 
Mais le projet permet aussi d’embrayer l’enseignement de la langue d’oc, là où il est mené. Nombre d’enseignants Bas-alpins y semblent prêts, au vu du succès de la réunion préparatoire de Digne.
 
L’Asoc, association de promotion de la langue d’Oc qui rassemble des pédagogues dans ce département, est partie prenante des Cantejadas 04.
A Digne, le projet bénéficie d'une équipe très volontaire. La Ville devrait soutenir techniquement (photo MN)
A Digne, le projet bénéficie d'une équipe très volontaire. La Ville devrait soutenir techniquement (photo MN)

Mercredi 7 Octobre 2015
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.