Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.







Les articles les plus commentés







            partager partager

Lei geladas de'n pertot o quasi la dimenjada seràn una catastròfa agricola


La plupart des régions attendent le gel printanier cette fin de semaine. La répercussion sera forte sur les récoltes, en particulier de fruits, et les prix là aussi monteront.



Ce matin, Tarn et Garonne (photo D Cantournet DR)
Ce matin, Tarn et Garonne (photo D Cantournet DR)
Après lei farinas e l'esséncia, benlèu lo monde deurà esperar una rarefaccion e un prètz auç per lei fruchas l'estiu venènt. Es que vent e geladas esperadas e redobtadas la dimenjada venènta deurián se tradurre per de recòltas mai fèblas.

Periers et pomiers tot just florits serián lei premierei victimas de nòstreis agricultors. Pasmens, dison de païsans, lo mistrau que bofa en Provença e dins una part dau Lengadòc, tant freg que pòsque èstre, empachariá lei culturas de gelar.

Una moderacion que podrian pas conéisser d'agricultors dins leis autrei regions occitanas, e mens que totei lei relargs de montanha.

Vendredi 1 Avril 2022
Michel Neumuller


Tags : agriculture, Gel


Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí en décembre... c'est le moment où jamais de le sauver !

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.