Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Le livre de la semaine : Portulan - Itinerari en Orient - Roland Pecout


Un grand classique, récit de voyage à la fois physique et mental, c'était quand les voyageurs ne pensaient pas en termes de sécurité mais pouvaient partir sans inquiétude à la rencontre de l'autre.



Lei tòmes I (1978) et II (1980) acampats dins aquela nòva edicion.

Afghanistan, Inde, Népal, Cachemire. Ce livre témoigne d'une époque privilégiée, vécue à la fois au présent et dans la durée longue des civilisations : l'aventure d'une quête.
 

La barrutla : una jòga existenciala, l’aventura d’una quista… Portulan I, aquò’s l’encontre apassionat d’un Occidental amb l’Autre, l’Afganistan rufe, amb sa sensualitat, lo rafinament despolhat de sos pòbles e de sos desèrts. Portulan II, dempuèi la misèria e los enebriaments de las Índias, de la man d’ailà de las seguretats e de las aparéncias, seguís los camins dels Imalaias, cap a Ladakh, lo Tibet occidentau. Los dos libres, pareguts en 1978 e 1980, testimònian d’una temporada pivelaira, a l’encòp present viscut e durada longa de las civilizacions.

Vent Terral - 288 p. - 19 €

 

Le livre de la semaine : Portulan - Itinerari en Orient - Roland Pecout

Mercredi 7 Octobre 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Nos villes avec leur nom historique et sans enquiquineur procédurier

Un aspect de la loi Molac, votée le 8 avril, est resté à tort dans l'ombre : le droit de nommer ses rues et ses entrées de ville sans être harcelé par un obsédé de la langue unique.

De la loi loi nº 2548 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, désormais connue sous le nom de son promoteur, Paul Molac, nous avons surtout retenu les articles permettant de renforcer l’enseignement bilingue dans les établissements publics.

 

Cependant s'il est un aspect de la promotion des langues minoritaires qui a été négligé par les commentateurs, c’est celui de la signalétique bilingue. C’est un tort car cette possibilité, enfin débarrassée des attaques imbéciles de soi-disant libres penseurs, fera évoluer les mentalités de nos concitoyens, à qui sera rappelée aisément la fierté de leur terroir.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.