Aquò d'Aqui


            partager partager

Le livre de la semaine : Histoire de l'Occitanie - Le point de vue occitan - Philippe Martel. Occitanie, le pays d'une langue.


Avec la hauteur de vue, l'histoire du point de vue des Occitans, sans romantisme et avec analyse.



Une Occitanie peut en cacher une autre. Paris a imposé la fusion de deux régions administratives, entre Toulouse et Montpellier, le tout appelé « Occitanie ». Mais il y a une autre Occitanie, l'authentique, celle qui existait avant l'État, de l'Atlantique au Piémont, et du Massif Central aux Pyrénées. Contrairement à la Bretagne ou à la Corse, cette Occitanie-là n'a jamais été un État ou une province identifiable sur une carte politique. C'est l'espace d'une langue, la langue d'Oc. L'hypothèse de cet ouvrage est qu'un espace linguistique est par définition un espace de communication.
L'histoire des sept provinces (le Limousin, la Provence, l'Auvergne, l'Aquitaine, la Gascogne, le Languedoc et le Bas-Dauphiné) de langue d'Oc qui forment l'Occitanie. Ce territoire fut fondé lors de la croisade contre les Cathares et déconstruit peu à peu lorsque la France annexa les pays occitans.

Pour commander cet ouvrage
Yoran Embanner - 448 p. - 12€

Jeudi 1 Octobre 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.