Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Le Petit Nicolas en provençal




Il le dira en provençal dès le 2 juin : « Es chanut ! » Le Petit Nicolas, l’œuvre de Goscinny (Astérix, Lucky Luke…) et de Sempé, sera en librairie dans quelques semaines, grâce aux éditions IMAV et à Michel Alessio, qui a traduit l’ouvrage emblématique du dessin d’humour et de société.
 
Lo Pichon Micolau fera ses asenadas dans les CDI des collèges et les bibliothèques d’école élémentaire, et ça aura un succès certain, auprès des enfants comme des enseignants.

Michel Alessio avait déjà traduit voici quelques années, du yiddish, La langue des Juifs du Pape, de Zosa Szajkowski (Vent Terral, 2010) que nous avions alors remarqué.
 
Le traducteur, né à Marseille, aujourd’hui en poste au Ministère de la Culture, a choisi pour cette traduction, la graphie classique.
 
A noter que les éditions IMAV ont entrepris de traduire Le Petit Nicolas en 75 langues de France, y compris le Vosgien, l’Arménien occidental, les différents Créoles, et le Gascon…

Mercredi 11 Mai 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.