Aquò d'Aqui


            partager partager

Le Petit Nicolas en provençal




Il le dira en provençal dès le 2 juin : « Es chanut ! » Le Petit Nicolas, l’œuvre de Goscinny (Astérix, Lucky Luke…) et de Sempé, sera en librairie dans quelques semaines, grâce aux éditions IMAV et à Michel Alessio, qui a traduit l’ouvrage emblématique du dessin d’humour et de société.
 
Lo Pichon Micolau fera ses asenadas dans les CDI des collèges et les bibliothèques d’école élémentaire, et ça aura un succès certain, auprès des enfants comme des enseignants.

Michel Alessio avait déjà traduit voici quelques années, du yiddish, La langue des Juifs du Pape, de Zosa Szajkowski (Vent Terral, 2010) que nous avions alors remarqué.
 
Le traducteur, né à Marseille, aujourd’hui en poste au Ministère de la Culture, a choisi pour cette traduction, la graphie classique.
 
A noter que les éditions IMAV ont entrepris de traduire Le Petit Nicolas en 75 langues de France, y compris le Vosgien, l’Arménien occidental, les différents Créoles, et le Gascon…

Mercredi 11 Mai 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.