Aquò d'Aqui


L’occitan enseigné “dans le cadre de l’horaire normal”

Ne rêvons pas, loi Molac ou pas, l’emploi du temps continuera à proposer le choix à l’élève : occitan ou repas de midi ? Il convient de préparer la réaction dès maintenant, question d’égalité.

Bien qu’elle fut amputée par le Conseil Constitutionnel de dispositions majeures, la Loi Molac enfin promulguée autorise quelques avancées pour l’enseignement des langues régionales. Ainsi, théoriquement les “heures poivre” auront vécues et l’occitan devrait rejoindre les matières qui ont droit à des horaires “normaux”.

 

Mais théoriquement et pas plus… il est donc temps pour les défenseurs de se mobiliser. La rentrée scolaire doit être préparée.


















            partager partager

La coumuno passo après « l’interès generau intercoumunau »


Au fond, "l'intérêt général" intercommunautaire peut-être invoqué par les Intercommunalités pour intégrer d'autorité une commune, ou l'empêcher de reprendre sa liberté.



La commune peut-être empêchée de quitter son EPCI par ce dernier (photo MN)
La commune peut-être empêchée de quitter son EPCI par ce dernier (photo MN)
L’acampamen di coumuno es pas causo aisado. Se la coumunisto Lou Rove (13) avié negoucia lou siéu emé JC Gaudin en 1995 e óutengu d’autounoumìo, lou conse de Gardano resisto despièi mai de dès an que vòu pas intra dins lou Païs Sestian, mau-grat la voulounta de tóuti lis àutris atour.
 
E aquelo resistènci sara pas aisado dins l’aveni, que lou Counsèu Coustituciounau vèn de precisa tres cop qu’es « l’interès generau » dóu territòri intercoumunau que passo davans.
 
Si decisioun dóu 25 d’abriéu lou dison. L’article L5211 dóu Code Generau di Couleitivita Territourialo es ansin precisa : uno coumuno a pas lou dre de se separa d’uno intercoumunalita se li counseié d’aquelo n’en son pas d’acord, pèr pas « coumproumetre l’estabilita d’un tau establimen » que dison li juge.

Le préfet peut modifier les limites intercommunales

Tout parié, l’article 60 de la Lèi dóu 16 de desèmbre 2010 es counfourta, que dis qu’uno intercoumunalita pòu  fusiouna uno coumuno que l’avié pas vougu. S’agis em’acò de « favourisa l’acabamen e la raciounalisacioun de la carto de l’intercoumunalita ».
 
Enfin, l’article 60 d’aquelo Lèi, qu’èro countesta pèr uno coumuno de Vendèio, Puyravault, es afourti finalamen pèr lou Counsèu Coustituciounau. Permet au Prefèt de moudifia la limito d’un Establimen intercoumunau avans lou premié de jun 2013.

Article écrit en graphie mistralienne, en provençal rhodanien, avec les suggestions d'Alain Barthélemy.

Jeudi 9 Mai 2013
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche



Chanjar la Constitucion ? Dins l'Aquò d'Aquí d'estiu ne'n parlam
Dison que...

Quid de Mayotte ?

A la rentrée notre mensuel vous proposera une enquête fouillée sur la société du plus récent des départements français, dont la reconnaissance de la langue formait part de la loi Molac.

Que saviez vous de la politique de promotion du créole à la Réunion ? Et question subsidiaire, que savez vous vraiment de l’Ile de Mayotte, des tensions historiques et culturelles qui travaillent ce département français, dont seuls de rares échos parviennent en Métropole ?

 

Une des grandes satisfactions de notre journal reste de pouvoir vous en dire plus sur des des situations et des enjeux qui échappent à beaucoup.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.