Flambèu catalan

Les élections catalanes du 21 décembre ont à nouveau montré que la moitié de la population souhaite la République et le divorce avec l'Espagne. Elles signent la déroute de la catastrophique gestion de crise du pouvoir espagnol. Elles interrogent enfin tous les Européens sur la qualité de leurs propres démocraties.

Adonc vaquí l’ora dei resultats. E de se dire : « tot aquò per aquò !? ».






            partager partager

La Catalogne face à l'immobilisme espagnol

Extrait du prochain mensuel Aquò d'Aquí


L'analyse complète du linguiste José Delofeu sur la problématique posée à l'Espagne et à l'Europe est disponible dans le prochain mensuel Aquò d'Aquí.



Henri-José Delofeu (photo MN)
Henri-José Delofeu (photo MN)
La forme politico-économique à venir de l’Europe et du monde se fera autour de capitales métropoles, comme Paris, Londres, Berlin, mais aussi Prague, Vienne....plutôt qu’autour d’Etats nations.

L’Europe performante sera la fédération de grandes régions autonomes d’une population d’environ 7 millions d’habitants autour d’une métropole. La Catalogne entre dans ce format.
 
Dans cette perspective, développée dans le livre de Raül Romeva, économiste de l’ex gouvernement catalan, Som una nació europea (i una carpeta incòmoda): Catalunya vista des d'Europa – ed. Rosa dels Vents 2014, le problème en Espagne, c’est la concurrence Madrid-Barcelone.

Madrid, capitale politique et financière, prend le pas sur Barcelone. Barcelone reste le principal foyer de recherche et d’innovation en Espagne, mais la politique du gouvernement central compromettra cette situation.

L'argument des indépendantistes est que ce déséquilibre ne pourra que s’aggraver, au point de rendre sans objet l’autonomie, autour d’une capitale « régionale » rendue sans réel rayonnement au sein d’une Europe Fédérale
 
Les Catalans avaient anticipé ce danger en pactant l’Estatut de 2006. Il répartissait mieux le pouvoir et les moyens entre Madrid et Barcelone, permettant un double foyer de développement, utile à tous les Espagnols et à l’ensemble de l’Europe. 

..............................................

La suite à lire dans notre double page à paraître dans le mensuel Aquò d'Aquí de décembre-janvier

Vendredi 8 Décembre 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí 302 chasse le sanglier !
Dison que...

"L’independencia de Catalonha mi fa pas pantalhar"

Gilbert Combe anime l'atelier de théâtre de l'Institut d'Estudis Occitans des Alpes-Maritimes. Il nous a adressé cette prise de position en décembre.

Quand leis Angles votèran per si desseparar d’Europa mi sentiguèri, coma dire, pas flame : un pauc malurós, un pauc deçauput, un pauc en colèra contra aquelei qu’avián causit  de virar l’esquina a la familha europenca e tot aquò tanben per leis anglés maluros, que volián restar  mé nosautrei. 


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.