Aquò d'Aqui

2021...

Aquò d'Aquí vous souhaite la meilleure année possible et sera aux côté de tous ceux qui défendent activement la transmission de notre langue d'oc.

A tous ceux qui ont fermé la porte de 2020 en criant “bon débarras, année de m…”, nous devons hélas le dire, 2021 risque de ne pas être meilleure pour la convivialité, et le retour de flammes économique brulera plus qu’il ne réchauffera. Désolé de ne pas être optimiste. Nous adorerions pourtant !

 


















            partager partager

L’ostalariá mai que carivènda a Canas a l’ora dau Festivau


CANNES. L'Hôtel hors de prix durant le festival de Cannes, ne décourage ni les Belges ni les Italiens.



Photo XDR
Photo XDR
Se, en temps normau, l’ostalariá a Canas còsta 154€ la nuech, en mejana, entre lei 11 e 22 mai, faudrà se vuejar lo pòrtafuèlh per i dormir.

Lo temps dau Festivau de cinèma, la nuech costarà en mejana 390€, segon lo comparatiu d’ostalariás trivago.fr. Una auça de 153%. Pas la pena d’i anar per un smicard cinefil. Encara es qu’una mejana.

Aqueu que vodriá pausar sei maletas dins una cambra lo dissabte 14 de mai, deurà desborsar 515€, en mejana, per se jaire a Canas.

Son leis Italians, afogats d’aquela manifestacien, que vendràn lei mai nombrós ais ostalariás canencas, e per i demorar lo mai longtemps : de quatre a cinc jorns.

Mai aquélei que vòlon ben despensar lo mai son encara lei Bèlgas, segon lo meme estudi. Maugrat aquélei cimeus leis ostalariás afíchan complet per lo Festivau.

A l’ora d’ara pas mai de 10% dei cambras son encara a logar per lo festivau internacionau de cinèma lo mai coneissut dau monde.

Rédigé avec les suggestions lexicales de Reinat Toscano

Samedi 30 Avril 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Distanciau e presenciau dins l’Aquò d’Aquí de març


Dison que...

Parler occitan, l'avenir

Rodin Kaufmann sort ces jours-ci son nouvel album, Pantais clus, fruit d'un long travail. Et sinon, que fait-il ? Il retourne à l'école ; de là il échange et nous parle des identités.

En ce moment entre autres choses j’interviewe des enfants. On parle du temps, des souvenirs et des souhaits. Aujourd’hui j’étais à l’école primaire Mandela de Béziers. En face de moi il y avait Birgul et Oumaima, qui sont en CE1, et elles apprennent le français et l’occitan en même temps.
Rodin Kaufmann (photo MN)


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.