Aquò d'Aqui

Quelques proverbes de Novembre

Relatifs au mois de novembre, ils nous parlent d'un temps d'avant le réchauffement climatique, d'évidence...

Òme de novembre es de bòna fusta
femna de novembre laissa que tabusta


(homme né en novembre sera de bon bois
femme née en novembre sera suractive)

in De qué farà aquel temps ?
(Petit précis de météorologie populaire occitane)
Pierre Mazodier - Marpoc

Per San Martin,
Boucho toun vin
Mette toun chàu dedin.


(Pour Saint Martin
bouche ton vin
et enferme ton chou)

in  Proverbes et dictons des Hautes-Alpes et de l'Ubaye 
éditions du Roc












            partager partager

L’ostalariá mai que carivènda a Canas a l’ora dau Festivau


CANNES. L'Hôtel hors de prix durant le festival de Cannes, ne décourage ni les Belges ni les Italiens.



Photo XDR
Photo XDR
Se, en temps normau, l’ostalariá a Canas còsta 154€ la nuech, en mejana, entre lei 11 e 22 mai, faudrà se vuejar lo pòrtafuèlh per i dormir.

Lo temps dau Festivau de cinèma, la nuech costarà en mejana 390€, segon lo comparatiu d’ostalariás trivago.fr. Una auça de 153%. Pas la pena d’i anar per un smicard cinefil. Encara es qu’una mejana.

Aqueu que vodriá pausar sei maletas dins una cambra lo dissabte 14 de mai, deurà desborsar 515€, en mejana, per se jaire a Canas.

Son leis Italians, afogats d’aquela manifestacien, que vendràn lei mai nombrós ais ostalariás canencas, e per i demorar lo mai longtemps : de quatre a cinc jorns.

Mai aquélei que vòlon ben despensar lo mai son encara lei Bèlgas, segon lo meme estudi. Maugrat aquélei cimeus leis ostalariás afíchan complet per lo Festivau.

A l’ora d’ara pas mai de 10% dei cambras son encara a logar per lo festivau internacionau de cinèma lo mai coneissut dau monde.

Rédigé avec les suggestions lexicales de Reinat Toscano

Samedi 30 Avril 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dans Aquò d'Aquí de novembre
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.