Aquò d'Aqui


            partager partager

L’école, l’identité et la langue d’oc au menu de l'Aeloc


ROUSSET. L'Association pour l'Enseignement de la Langue d'Oc a choisi ce thème brûlant pour son colloque bisannuel. Entrée libre le 25 novembre.



L’école, l’identité et la langue d’oc au menu de l'Aeloc
« La langue d’Oc et la question de l’identité en Provence Alpes Côte d’Azur », Sujet brûlant tant le mot est connoté « chauviniste » et associé à son qualificatif « identitaire » classé à l’extrême droite.
 
C’est pourtant le thème choisi par l’Association pour l’Enseignement de la Langue d’Oc (Aeloc) pour son XIIè colloque, le 25 novembre prochain à Rousset.
 
C’est qu’on peut faire confiance à l’association d’enseignants et de parents d’élèves pour lui donner un ton nettement plus sain, et surtout interrogatif. Voici ce qu’en dit son programme : « L’enseignant ne peut l’éluder et doit s’y confronter avec lucidité. Il doit pouvoir disposer d’une réflexion sur le concept lui-même, son rôle dans la construction d’une citoyenneté pacifiée et les évolutions qu’implique une prise en compte sereine de la diversité des références. »


C’est au chercheur corse Pascal Ottavi (sous réserve), que sera confié le soin de parler du « concept d’identité appliqué aux langues de France », avant qu’une table ronde ne réunisse un inspecteur de l’Education Nationale et quelques enseignants et chercheurs « contre l’identité d’exclusion : Une langue pour rassembler ».
 
Enfin, c’est au musicien globe-trotter Miquèu Montanaro que revient la tâche de disserter sur « l’authenticité provençale et l’ouverture au monde », avant que de jouer au sein du duo « Ki » qu’il forme avec son fils Baltazar.
 
Organisé en partenariat avec l’Association des Professeurs de Langue Régionale de l’Académie de Nice et la coopérative L’Aigo Vivo de Rousset. Salle Emilien Ventre, Rousset (13) samedi 25 novembre. A partir de 13h30.

Jeudi 9 Novembre 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.