Aquò d'Aqui


            partager partager

L’antico Prouvènço à man de tóuti


Rolande Fallieri propose un recueil de nouvelles en un provençal alerte, et avec beaucoup de pédagogie, quant a l'histoire de notre antiquité, comme en matière lexicale.



Histoires humaines de l'antiquité provençale.
Histoires humaines de l'antiquité provençale.

Em’aquélis istòri de l’antiqueta Rolande Falleri aura bèn capita de manteni l’interès di legèire : nous fa proche aquéu mounde d’avans Jesus Crist en Prouvènço, emé sis idèio de pas e de counvivènci. Per lou mounde di coumençaire, legi cado nouvello es un plasé, bord que l’autouro, ajudado per soun ome istourian, i’a ajusta un poulit gloussari, em’un voucabulàri chanu.

 

N’en veici un pichot estra : “ li vilajan, atupi, alucon la ribiero sènso rèn coumprendre. Subre-tout se demandon ounte soun li siéu, veson li téulisso subroundado e l’aigo que lis empacho de travessa.” S’agis ben segur dóu relarg de Veisoun… mai à l’an pebre.

 

N’en parlaren mai dins l’Aquò d’Aquí de decèmbre.

 

Lou Pichot Elefant d’Evòri e àutri raconte de ma Prouvènço Antico – Rolande Falleri, ed. NonBre7, ill. 160p. 15€


Mardi 26 Novembre 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.