Aquò d'Aqui



Vous pouvez aussi désormais écouter certains articles !

En cliquant sur la pièce jointe du premier paragraphe des articles concernés, vous téléchargerez un fichier sonore, en fait le même article, mais lu à voix haute. L'initiative nous vient d'un constat : certains abonnés ont hélas une vue déficiente.

Voici un bon moment que nous y pensions; enregistrer certains articles et les proposer sur notre site web, faire entendre à celles et ceux qui souhaitent avoir la langue dans l'oreille, savoir comment on la prononce. Mais c'est un abonné de notre mensuel, devenu mal voyant, qui nous a incité à sauter le pas.














            partager partager

Interdit de parler breton et de cracher dans la soupe agro industrielle


Quand une journaliste dénonce l'agro industrie, ce lobby joue contre sa vie. Quand elle dénonce en breton, l'Etat la laisse face à ces harceleurs.



La journaliste d'investigation diffuse ses reportages via une radio bilingue bretonne
La journaliste d'investigation diffuse ses reportages via une radio bilingue bretonne

A nouveau des criminels en puissance ont déboulonné les écrous de l’auto de la journaliste Morgan Large, à Glomel, une bourgade bretonne de 1350 habitants où cette journaliste bilingue d’investigation vit et travaille. Journaliste, bretonne parlant breton, enquêtant sur les dérives de l’agro alimentaire : il serait difficile de croire que ces qualités n’ont rien à voir avec ces actes, qui mettent sa vie en danger et ont pour but de la faire taire.


Pourquoi la plainte de Morgan Large pour tentative d'assassinat a-t-elle été classée sans suite ?

« Ces actes », car la journaliste de RKB – Radio Kreiz Breizh – radio elle-même bilingue, diffuse ces reportages régulièrement anglés sur le thème des scandales agro environnementaux, spécifiquement en Bretagne, et a déjà subi ce qu’il faut bien appeler une tentative d’assassinat, c’est à dire d’homicide avec préméditation. En 2021 la même opération de déboulonnage avait été réalisée sur sa voiture.

 

Aujourd’hui Morgan Large se dit observée, et bien entendu cette femme de 51 ans, très investie, se demande s’il ne vaut pas mieux cesser son activité. Aller travailler dans l’hexagone, et être menacée de mort en permanence comme si vous viviez en Russie ou dans certains pays d’Amérique du Sud, voilà qui ne fait pas honneur aux autorités françaises.

 

Il semble que ces autorités ferment les yeux. La plainte que Morgan Large a déposé en 2021, après ce premier attentat, a été classée sans suite. Juges et policiers s’en lavent les mains. La FNSEA, syndicat majoritaire des agriculteurs, que veut tellement ménager le pouvoir, avait au préalable diffusé le portrait de la journaliste, ce qui ne peut apparaître comme neutre après que France 5 ait publié un documentaire où son action d’investigation bénéficiait d’une large diffusion.

 

Rien n’y fait : rassemblements de journalistes, dépôt de plainte par Reporters sans frontières… le silence est de mise en face, au gouvernement, et nous voyons aussi avec quelle violence les responsables du syndicat agricole interdisent, impunément, même à la ministre de l’Environnement, de se rendre ici ou là.

 

Mais pourquoi Morgan Large, dont le harcèlement criminel ne fait aucun doute, ne bénéficie d’aucune protection ? Pourquoi les enquêteurs sont ils aux abonnés absents dans son cas ?

 

Parce que le lobby de l’agro industrie est tout puissant, comme le montre encore l’affaire des méga bassines se Sainte-Soline, certainement ; parce que la journaliste et sa radio parlent en breton ? la question mérite d’être posée.

 

Avec l’affaire Morgan Large la conjonction apparaît en tout cas évidente : parler breton c’est défendre son pays, sa culture ; dénoncer le scandaleux traitement de l’environnement en Bretagne par les exploitants de porcs et autres, c’est aussi défendre son pays, ses habitants, sa culture, en même temps que se préoccuper du sort de la planète.

 

Il serait intéressant de creuser de ce côté-là : parler breton, ce n’est plus cracher par terre, comme l’affirmait une célèbre admonestation affichée dans les écoles, c’est au contraire affirmer une haute considération pour sa société, c’est la défendre.

 

Il faut bien que quelqu’un souligne cette dimension dans la persécution criminelle de cette journaliste. Non pas que ceux qui la traquent en tiennent compte dans leur haine secrète, mais parce que la désinvolture de l’État, de la Justice, des autorités policières trouve probablement une partie de ses explications dans cette dimension là.

Ceux et celles qui expriment l'essentiel autrement qu'en français méritent-ils le soutien de l'appareil d'Etat, du point de vue de ce dernier ? Poser la question c'est déjà un peu y répondre.

 

Nous sommes bien en France !

 


Jeudi 30 Mars 2023
michel hemen





1.Posté par patrice (zyzoo) rougier le 14/08/2023 17:47
Total soutien à Morgan!
2 homicides sans suite ni intérêt des autorités. La flicaille est plus occupée à taper sur les manifestants de Ste-Soline et d'ailleurs. L fonction de cette police n'est-elle pas la protection de ses concitoyens pourtant?? J'ai dû rater un épisode là.
Morgan Large a pourtant bien raison de dénoncer ces élevages intensifs de porcs à grands coups de subventions européennes. Outre le non-respect de l'animal en lui-même force est de constater qu'il n'y a plus de nappes phréatiques saines, voir plus de nappe du tout en région Bretagne. Quelle tristesse pour un aussi beau pays. Et après les nappes ce sont les plages qui sont infectées par de mystérieuses algues. A trop faire de la merde la Bretagne en vomit! et pourquoi? pour 'produire' tellement de cochons que l'hexagone ne pourrait avaler.
Faites suivre à Morgan si vous pouvez avec tout mon coeur et mon soutien.
Zyzoo

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí prolonge l'été

Notre numéro de septembre-octobre arrive. Abonnez-vous vite !

Tant qu'il est là, vous disposez d'un média public et votre langue n'est pas morte...
Notre numéro 355 sera chez ses abonnés dans une petite semaine au plus. Vous y trouverez des enquêtes et reportages, entretiens et chroniques, dont 70% en occitan de diverses variétés et un glossaire pour aider celles et ceux qui apprennent ou récupèrent leur langue !

20/09/2023

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.