Un projet de Loi pour divorcer le provençal de l'occitan!

Le député maire de Chateaurenard s'est laissé berner par un collectif largement financé par le Conseil Régional, dans le but de légiférer que le blanc est noir, et que la lune est l'astre du jour.

Notre provençal coupé de sa famille, la langue d'Oc, telle que l'a définie Frédéric Mistral dans un fameux dictionnaire qui fait toujours référence ? Mais oui ils l'ont fait ! Ils n'y comprennent tien mais ils l'ont fait.






            partager partager

Gui Revest : « Lis assouciacioun dèvon s’enquiha dins li pargue »


Le Forum d’oc consacre sa Convention, samedi à Saint-Maximin, à la langue régionale dans les Parcs Naturels de Provence. Un enjeu important pour le majoral Guy Revest, qui préside ce réseau d’associations vouées au provençal dans la vie quotidienne.



Pour Guy Revest le régionalisme linguistique doit être présent dans les parcs , faute de quoi, la langue en disparaît faute de compétences et d'envie (photo MN),
Pour Guy Revest le régionalisme linguistique doit être présent dans les parcs , faute de quoi, la langue en disparaît faute de compétences et d'envie (photo MN),
Li Pargue Naturau Naturau soun de liò proutegi pèr sa naturo mai tambèn si particularita umano. Perqué lou Forum d’Oc s’en entrevo  ?
Un pargue naturau es l’endré ounte se preservo naturo e culturo, ce que sabon pas regla li pouliti. Pèr dire la verita, un cop la charto signado pèr sèt an, li pouliti li vesèn plus tant, e vint an après aurés la risco de vèire dins li poulits espàci basti tout plen d’oustau.

Adounc, fau pas li leissa soulet, e pèr espincha tout ce que se passo, lis assouciacioun dèvon se mescla de ce que se debano dins aquéli pargue. Pèr ce qu’es de la culturo – e dise bèn de la culturo e pas soulamen de la lengo, lou Forum d’Oc vòu èstre un aguïoun, aquéu qu’alerto quant aquéu role de proutecioun founciouno plus.
 
Queto plaço pèr nouasto lengo dins aquéli pargue ?
Fau vèire que soun clafi de scientifi, que soun obro es de bèn counèisse la boutanico o la culturo de soun territòri. E fau ben vèire que lou voucabulàri pèr lo dire dins l’istòri èro un voucabulàri prouvençau au nostre, mai lengadoucian o bretoun autro part… Uno maniero de nouma qu’es dóu païs. Tout lou voucabulàri èro prouvençau au nostre, e coume lou counèisson pas li scientifi, te re-escrivon uno istòri en francés, pèr parla di pèiro, dóu plantun , o de nosto culturo, aquelo dóu païs. Es ansin que vesèn, triste, aquélis escoulan visita li pargue ounte d’animatour ié dison jamai rèn en prouvençau. Uno desoulacioun !

"Poudèn pas leissa li scientifi sènso nosto ajudo".

Crète du Luberon. Les créateurs du Parc Naturel Régional, parmi lesquels on trouvait Sergi Bec,  ont valorisé la langue d'oc, après leur départ la politique linguistique y a disparu (photo MN)
Crète du Luberon. Les créateurs du Parc Naturel Régional, parmi lesquels on trouvait Sergi Bec, ont valorisé la langue d'oc, après leur départ la politique linguistique y a disparu (photo MN)
Que podon ié faire lis assouciacioun ?
Surviha, de segur ! Que siegue dis espàci o de la culturo, podon evita que noste païs siegue d’en pertout coumo soun lis Aup Maritimo. Poudèn pas leissa li scientifi sènso nosto ajudo.

La verita es que deja se trobo quàsi en liò nosto lengo dins li pargue.
Fau de mounde pèr s’investi, avèn un eisèmple di bèu emé Miquèu Arnaud au Pargue de Santo Baumo. Siguè uno chanço e nous a moustra, i mantenèire, qu’un resultat èro poussible emé de mounde que s’entrevon d’èstre present. Mai lo fau de countùni !  Aven l’eisèmple dóu Leberoun. Tout s’i va bèn endraia, pièi quand li primadié soun parti… tout s’es perdu, e aro  i’a plus rèn de prouvençau. En verita fau faire de brut ! e longo-mai. Lis assouciacioun dèvon s’enquiha dins li pargue e dèvon ié parla de la lengo e de la culturo, es lou mejan de se faire counèisse, aceta, e de poudé ié mena un vertadié trabai d’utilisacioun de la lengo.
programme_stmaximim.pdf Programme_StMaximim.pdf  (521.42 Ko)

Mercredi 11 Avril 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí a besoin de ses lecteurs
Dison que...

Francophonie disqualifiée à tout jamais

Faire du français le phare culturel qu'attendent les défenseurs de la diversité culturelle de par le monde, mais tout en balayant cette diversité dans la société française.

Passons sur les ambitions délirantes du président Macron en ce qui concerne l’avenir de la francophonie. Il envisage de tripler le nombre de locuteurs d’ici 2050 et d’en faire la première langue d’Afrique.
Francophonie disqualifiée à tout jamais


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.