Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Gui Revest : « Lis assouciacioun dèvon s’enquiha dins li pargue »


Le Forum d’oc consacre sa Convention, samedi à Saint-Maximin, à la langue régionale dans les Parcs Naturels de Provence. Un enjeu important pour le majoral Guy Revest, qui préside ce réseau d’associations vouées au provençal dans la vie quotidienne.



Pour Guy Revest le régionalisme linguistique doit être présent dans les parcs , faute de quoi, la langue en disparaît faute de compétences et d'envie (photo MN),
Pour Guy Revest le régionalisme linguistique doit être présent dans les parcs , faute de quoi, la langue en disparaît faute de compétences et d'envie (photo MN),
Li Pargue Naturau Naturau soun de liò proutegi pèr sa naturo mai tambèn si particularita umano. Perqué lou Forum d’Oc s’en entrevo  ?
Un pargue naturau es l’endré ounte se preservo naturo e culturo, ce que sabon pas regla li pouliti. Pèr dire la verita, un cop la charto signado pèr sèt an, li pouliti li vesèn plus tant, e vint an après aurés la risco de vèire dins li poulits espàci basti tout plen d’oustau.

Adounc, fau pas li leissa soulet, e pèr espincha tout ce que se passo, lis assouciacioun dèvon se mescla de ce que se debano dins aquéli pargue. Pèr ce qu’es de la culturo – e dise bèn de la culturo e pas soulamen de la lengo, lou Forum d’Oc vòu èstre un aguïoun, aquéu qu’alerto quant aquéu role de proutecioun founciouno plus.
 
Queto plaço pèr nouasto lengo dins aquéli pargue ?
Fau vèire que soun clafi de scientifi, que soun obro es de bèn counèisse la boutanico o la culturo de soun territòri. E fau ben vèire que lou voucabulàri pèr lo dire dins l’istòri èro un voucabulàri prouvençau au nostre, mai lengadoucian o bretoun autro part… Uno maniero de nouma qu’es dóu païs. Tout lou voucabulàri èro prouvençau au nostre, e coume lou counèisson pas li scientifi, te re-escrivon uno istòri en francés, pèr parla di pèiro, dóu plantun , o de nosto culturo, aquelo dóu païs. Es ansin que vesèn, triste, aquélis escoulan visita li pargue ounte d’animatour ié dison jamai rèn en prouvençau. Uno desoulacioun !

"Poudèn pas leissa li scientifi sènso nosto ajudo".

Crète du Luberon. Les créateurs du Parc Naturel Régional, parmi lesquels on trouvait Sergi Bec,  ont valorisé la langue d'oc, après leur départ la politique linguistique y a disparu (photo MN)
Crète du Luberon. Les créateurs du Parc Naturel Régional, parmi lesquels on trouvait Sergi Bec, ont valorisé la langue d'oc, après leur départ la politique linguistique y a disparu (photo MN)
Que podon ié faire lis assouciacioun ?
Surviha, de segur ! Que siegue dis espàci o de la culturo, podon evita que noste païs siegue d’en pertout coumo soun lis Aup Maritimo. Poudèn pas leissa li scientifi sènso nosto ajudo.

La verita es que deja se trobo quàsi en liò nosto lengo dins li pargue.
Fau de mounde pèr s’investi, avèn un eisèmple di bèu emé Miquèu Arnaud au Pargue de Santo Baumo. Siguè uno chanço e nous a moustra, i mantenèire, qu’un resultat èro poussible emé de mounde que s’entrevon d’èstre present. Mai lo fau de countùni !  Aven l’eisèmple dóu Leberoun. Tout s’i va bèn endraia, pièi quand li primadié soun parti… tout s’es perdu, e aro  i’a plus rèn de prouvençau. En verita fau faire de brut ! e longo-mai. Lis assouciacioun dèvon s’enquiha dins li pargue e dèvon ié parla de la lengo e de la culturo, es lou mejan de se faire counèisse, aceta, e de poudé ié mena un vertadié trabai d’utilisacioun de la lengo.
programme_stmaximim.pdf Programme_StMaximim.pdf  (521.42 Ko)

Mercredi 11 Avril 2018
Michel Neumuller





1.Posté par Lions Edmond le 12/04/2018 22:13
Les scientifiques ne connaissent, pour la plupart le nom des plantes en provençal (même s'ils ont fait les études en Provence!)
Ne pourrait-on pas,au minimum disposer des panneaux indiquant le nom des plantes et provençal et, entre parenthèses le traduction en langue française ?
Cordialement.
E.L.

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.