Aquò d'Aqui


            partager partager

Ges de tarabast sestian per lo tamborin


AIX. Deux événements liés au galoubet tambourin sont annulés, il n'y aura pas de Festamb en 2020



Photo Service Communication Ville d'Aix-en-Provence DR
Photo Service Communication Ville d'Aix-en-Provence DR

 

Pas de mieg mesura, a-s’Ais seis organisators an anulat lei doas manifestacions esperadas per lo mes d’abriu e de mai. Anticipan sus un esperlongament de la perioda dau confinament e vòlon pas riscar de donar de faus espèrs.

 

Lo disabte quatre d’abriu una conferència e un concert de l’Acadèmia dau Tamborin deuiá èstre prepausada au Pargue Jourdan e a l’Ostau de Provença, a prepaus d’un tamborinaire de l’oest provençau, Tistet Buisson. Maurice Guis l’auriá assegurada.

 

Puei a la fin dau meme mes, lo ja celebrissime Festenau dau Tamborin, lo conegut Festamb, e son acampament de totei lei tamborinaires de Provença, deuiá durbir durant cinc jorn la manifestacion, amé son defilat, son balèti, sa conferència e sei concerts. Dau 28 d’abriu au 2 de mai seriá estat un grand moment.

 

Mai tot parier, l’associacion Li Venturié a chausit amé prudéncia de l’anular.


A meison, acatonats (photo ET DR)
A meison, acatonats (photo ET DR)

Vendredi 20 Mars 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

On vous parle des poétesses d'oc ?
Dison que...

L'autre pandémie...à perpétuité ?

L'air pollué tue plus surement et plus massivement que la covid 19. Or, cette dernière, en forçant à la cessation d'activités, a révélé les responsables des pollutions les plus prégnantes sinon les plus connues.

L'autre pandémie...à perpétuité ?

Avec près de trente mille morts, la crise de la covid 19, dont on n’ose encore parler au passé, a marqué le premier trimestre de 2020. Elle nous a paru à juste titre terrible. Ces morts sont dues en fait aux affections respirtatoires qui souvent suivaient l’infection virale. Or, il nous faut remettre, toute traumatisante qu’elle soit, cette maladie planétaire dans un contexte plus large.

 

Entre trois et quatr millions de personnes décèdent chaque année d’affections respiratoires dans le monde. La bronchopneumopathie chronique obstructive, autrement dit la bronchite chronique, est un fléau.

 

Et pour partie ce que nous respirons au quotidien aggrave tous les symptômes. Encore ne sait-on pas tout, loin de là, sur  l'air qui est sensé nous faire vivre.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.