Aquò d'Aqui


            partager partager

Ges de tarabast sestian per lo tamborin


AIX. Deux événements liés au galoubet tambourin sont annulés, il n'y aura pas de Festamb en 2020



Photo Service Communication Ville d'Aix-en-Provence DR
Photo Service Communication Ville d'Aix-en-Provence DR

 

Pas de mieg mesura, a-s’Ais seis organisators an anulat lei doas manifestacions esperadas per lo mes d’abriu e de mai. Anticipan sus un esperlongament de la perioda dau confinament e vòlon pas riscar de donar de faus espèrs.

 

Lo disabte quatre d’abriu una conferència e un concert de l’Acadèmia dau Tamborin deuiá èstre prepausada au Pargue Jourdan e a l’Ostau de Provença, a prepaus d’un tamborinaire de l’oest provençau, Tistet Buisson. Maurice Guis l’auriá assegurada.

 

Puei a la fin dau meme mes, lo ja celebrissime Festenau dau Tamborin, lo conegut Festamb, e son acampament de totei lei tamborinaires de Provença, deuiá durbir durant cinc jorn la manifestacion, amé son defilat, son balèti, sa conferència e sei concerts. Dau 28 d’abriu au 2 de mai seriá estat un grand moment.

 

Mai tot parier, l’associacion Li Venturié a chausit amé prudéncia de l’anular.


A meison, acatonats (photo ET DR)
A meison, acatonats (photo ET DR)

Vendredi 20 Mars 2020
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
En octobre Aquò d'Aquí ôte le masque
Dison que...

L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant

L'autorité de l'Etat s'exerce depuis Paris et impose ses décisions à tous. Pour nous éviter le retour de la pandémie peut-être sont elles justifiées. Mais la méthode elle est injustifiable. Il est grand temps que nos élus prennent le pouvoir que le mépris jacobin leur dénie.

Voici donc le retour des restrictions majeures : sur le territoire de la métropole d'Aix-Marseille, les bars et restaurants ferment. En fait les lieux de rencontre, où l'épidémie peut circuler, mais aussi les idées et une certaine idée du bonheur.

Et peut-être fallait-il en passer par là. Mais qu'en décide une conversation téléphonique entre un ministre siégeant à l'ombre de la Tour Eiffel et son préfet, certainement pas habitué de la vie sociale méditerranéenne, cela interroge.
L'Etat protège toujours aussi peu mais impose toujours autant


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.