Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Gaugalin de la sieta a la tisana

Rosela, roela, cacaracà, gaugalin = coquelicot


Chaque mois Florence Faure-Brac nous fait connaitre une plante utile, et décline ses usages bénéfiques en occitan



Un pavòt per dormir

Aqueste còp, anam parlar d'una planta qu'a de noms diferents segon que parlam de la flor o de la roseta. Companha del blat, amatritz de las terras bolegadas, vaquí lo gaugalin, o cacaracà, en referéncia a la color roja de sos petals que rementan la color de la cresta del gal. Emplegarèm los petals en tisana o en siròp per la tos seca, qu'alassa e qu'empacha de dormir. Ça que la, coma sas sòrres de la familha del pavòt, mas amb d'autres principis quimics mens dangieroses, favorisa la sòm.


Tanben una ensalada

Gaugalin de la sieta a la tisana

Mas a la prima, abans de florir, aquesta planta anuala se sona d'abòrd roela o rosela, çò que vendriá del mot ròsa, que retrobam tanben dins roseta : aquò per descriure coma son plaçadas las fuèlhas, al ras del sòl. Per los que son gromands, es una de las ensaladas feras o champanèlas mai agradivas. Es doça, e ben sovent, ven en granda quantitat. Es aisit puèi de l'adobar amb d'ensaladas un pauc mai amaras.


La reconeisser

Gaugalin de la sieta a la tisana

Per ben la reconeisser, vaquí un detalh de la fuèlha : vesètz coma fa una poncha al mitan, e coma dos dets sul costat ? Aquel motiu l'anam retrobar tot de long de la fuèlha. Es una planta qu'es un pauc peluda, e lo verd es clar, un pauc cap al jaune. En cò mieu, se ditz que va butar sus las tèrras desasonadas : de compréner, la tèrras que son estadas lauradas pendent que gelava. La tèrra freja es ara dejós, mentre que la tèrra tebesa es amont.



Mercredi 17 Avril 2019
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.