Aquò d'Aqui

Journée historique pour les langues régionales

La loi dite Molac donnera des droits à l'enseignement des langues minoritaires en France, enfin ! ça ne s'est pas fait tout seul.

Bien des lecteurs d'Aquò d'Aquí ont été surpris, le 8 avril, du vote écrasant des députés en faveur de la loi de Protection des langues régionales, avancées par le groupe parlementaire Libertés et Territoires. Pourtant une observation un peu fine des évènements qui ont conduits à cette issue aurait rassurée plus d'un.

















            partager partager

Garric : Quora la musica trad lusís de modernitat


Le groupe Garric est fondé par Denis Galvier, issu de Coriandre et créateur des Trad'Hivernales. Aidé de trois autres musiciens depuis deux hivers (seul le bassiste changera de nom en cours de route), Denis voit son projet concrétisé par un premier album «Chercheurs d'Or / Cercaires d'Òc» disponible à partir du 25 mai.



Yannick Laurent, Marc Lemonnier, Vivian Peres et Denis Galvier pour une musique de "cercaires" (photo XDR)
Yannick Laurent, Marc Lemonnier, Vivian Peres et Denis Galvier pour une musique de "cercaires" (photo XDR)
Garric es nascut d'un projèct que se vòu alunchat de Coriandre, grop dins lo quau Danis Galvier s'es fach conéisser.

«Voliái far amb un son diferent de Coriandre amai se demòra dins una dralha coerenta, mas la desmarcha creativa es autra » explica lo fondator cantaire/saxofonista/flaütista.

Se tracta aquí de presentar de compausicions que lo Danis pausèt sei tèxtes sieus. «Es un besonh per ieu d'escriure de cants e d'o presentar al public».

E aquò se sentís pron, a l'escota dau CD. Lei cançons son en doas lengas (occitan-lengadocian e francés).

Aquí, la voetz sembla a l'onor, pron en avans. Non fai pas que servir l'estrumentau, que lei paraulas fan l'esséncia dei tròç.

Maugrat que siá pas de l'avejaire dau grop, qu'i vei puslèu un equilibre vertadier entre musica e tèxtes. Pasmens Garric, aicí, assaja de porgir una certana richessa de sòns mai tanben de plaçar la voetz coma lo mistrau dins la plana : impausenta e entestanta.

D'aperaquí, un vent de modernitat crea una fòrça novèla que sedús. Es-ti una convidacion a la dança ò ben un consèu de restar au sieu, près d'un fuòc e leis uelhs barrats ? Benlèu lei dos.

«La tòca èra de fargar un concèrt-balèti, ont totes los tròces son dançarèls, mas pòdon dintrar dins un torn de cant a escotar e agachar, amb soncament de tròces nòstres» afirma  lo Danis. 

Defòra lo folclòr...

Premier album
Premier album
Çò segur, es que i a quicòm de mai intime, mai pas mens universau dins aquel album. S'i ausís un mescladís de sòns que donan de prefondor a la musica de Garric.

L'album sembla evocar lo besonh de se liberar de l'univèrs occitan. D'efèch l'enjòc, quora se canta la lenga e se parla de la cultura d'Òc, es de poder se distanciar de la florissenta musica occitana per mielhs se diversificar e crear son identitat.

«Garric es noirit d'influenças, de sons, de problematicas de uèi e benlèu la nòstra musica es un biais de reinventar una tradicion, qu'una tradicion que bolega pas es mòrta» se carganha lo fondator.

Es dins aqueu contèxte qu'escriguèt «Es pas folcloric» qu'es un tròç màger dins l'album. «Es lo trobador vengut del fons de l’atge / Que branca son amplificator dins lo garatge  / Es pas folcloric» canta lo Danis.

Un biais de revendicar la necessitat de faire evoluir nòstei tradicions, nòsta lenga, sensa ne'n copar lei racinas. Coma l'aubre que demòra tancat dins la tèrra e que lei brancas creisson, viradas vèrs lo cèu, butassadas per lo vent.

Aquel aubre creis totjorn, se corba pas, se tomba pas : se dreiça.  Es eiçò, lo contrari dau folcloric ! 

... e benvenguda Cercaires d'Òc !

Coriandre, Hum, Rêve éveillé...chacun des musiciens de Garric participe aussi à d'autres aventures musicales (photo XDR)
Coriandre, Hum, Rêve éveillé...chacun des musiciens de Garric participe aussi à d'autres aventures musicales (photo XDR)
Adonc Garric, embé sei tèxtes que «parlan de la vida, dins una dralha poetica e eliptica», tend de partejar au monde de valors que s'oblidan de temps en temps.

Es per la cançon «Chercheurs d'Or / Cercaires d'Òc», eponima de l'album, que s'expremís lo mai lo rijèct d'una societat manjada per lo profiech, lo mesprés, la quista dei vanitats, en brèu, tot çò contrari a l'umanisme.

«Sèm dins un mond ont lo bling-bling, lo lusent, a pres una part maja dins nòstras vidas e es vengut una valor. Nosautres, mai que ''Chercheurs d'Or", nos volèm "Cercaires d'Òc", per metre en avant las valors umanas de convivéncia e de paratge».

Vaquí coma Danis Galvier nos escleira sus aqueu jòc de mòts. Tot i es resumit, que s'i rebat l'idèia generala dei tèmas abordats dins lei tèxtes.

«Es una cançon que volèm portar, que nos sembla prigonda e es aquela que demorarà» apond l'autor.

Embé de sonoritats trad, jazz, blues, rock, funk, varietat, reggae, etc, Garric manca pas d'esprovar una certana originalitat. Emai que lo CD Cercaires d'Òc a quicòm d'un pauc punk.

Segurament degut au ritme, mai tanben au biais de cantar. E en vautrei, Garric vos farà-ti bolegar ?
 
garric___es_pas_folcloric.mp3 Garric - Es pas folcloric.mp3  (3.72 Mo)


Mercredi 20 Mai 2015
Amy Cros




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Dison que...

Jornalet cerca lo mejan de contuniar

Le journal occitan en ligne vend désormais des livres et reçoit des dons sur son site web

BARCELONA. Dans l’écosystème médiatique occitan, il y a bien peu de journaux d’actualité sociétale. Les maintenir relève du tour de force, et Jornalet, à Barcelona, propose à ses visiteurs d’acheter dans sa boutique en ligne pour tenir le coup. Laissons la parole au créateur et cheville ouvrière du Jornalet, Ferriol Macip Bonet.

Ferriol Macip Bonet, fondateur du Jornalet, qui fait un appel à dons et met en place la vente en ligne de livres en occitan (photo MN)

Jornalet se finança mai que mai amb la collaboracion de sos legeires. Nasquèt en març de 2012 gràcias a la generositat de dos mecènas que cresián al projècte, e tanben gràcias la publicitat institucionala de tres collectivitats importantas. Quant Jornalet nasquèt aviam previst qu’auriam pro de ressorsas publicitàrias, gràcias a la difusion del quotidian numeric. Mas, d’un latz, Google Ads acceptèt pas de publicar d’anóncias car son traductor automatic compren pas l’occitan.

 

 




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.