Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Francesc Panyella dins l’òrdre de Sant-Jòrdi


MARSEILLE / BARCELONE. Animateur de la vie culturelle catalane à Marseille, il avait refusé une première fois la décoration, car c’est un ancien maire franquiste qui la lui aurait alors remise.



Francesc Panyella (photo MN)
Francesc Panyella (photo MN)
« Dejà avián vòugut me l’atribuir en 1995, mai li aviáu dich que se lo podián metre au… qu’alòr es un ancian cònsol franquista que m’auriá fa la brassada ! »
 
Es tras que rara de vèire encanhat Francesc Panyella, mai de se rementar l’afaira li fa escòrna, maugrat que la racònta risolènt.
 
Lo president dau Centre Català de Marsella pasmens, a finalament ben vòugut recebre la medalha de Sant-Jòrdi, a Barcelona, lo 22 d’abriu passat.
 
Esto còp, èra un democrata que li a donat, la decoracien màger de Catalonha. E fa una bèla diferencia per aqueu joine naissut en 1923, e refugiat à Marselha en 1939, a l’arribada dei Franquistas au sieu.
 
Francesc Panyella anima e ajuda a l’animacien de la vida culturala catalana a Marsella e en Provença despuei de decenias.

Mercredi 11 Juin 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.