Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.







Les articles les plus commentés







            partager partager

Finançamen participatiéu pèr restaura la Reson en Arle


ARLES. Le musée Réattu compte sur les dons du publics pour restaurer l'ultime toile d'une série de six, datant de l'époque révolutionnaire.



Une commande de 1794, pour un temple jamais bâti. L'ensemble de six toiles (sur huit à l'origine) doit être prêt pour une exposition à Arles à l'automne 2017 (photo XDR)
Une commande de 1794, pour un temple jamais bâti. L'ensemble de six toiles (sur huit à l'origine) doit être prêt pour une exposition à Arles à l'automne 2017 (photo XDR)
Lou Gèni de la liberta courounant li sciènci e lis art, uno telo dóu pintre arlaten Jaque Réattu déu èstre presentado a l’autouno 2017 au museu dóu mume noum, un cop restaura. Ja quatre de si sorre, coumo ela tratado vèrs 1794 en grisaio, soun aro restaurado emé l’ajudo de la Direicioun Regiounalo de  l’Acioun Culturalo de Prouvènço, la banco BNP Paribas e lou Despartamen de l’Isèro. Uno autro ja restaurado es moustrado a Vizille (38).
 
Mai per la quatreno manco 35 000 € e lo musèu arlaten espèro n’en trouba 7000 emé l’ajudo dóu publi en uno óuperacioun de finançamen participatiéu, gràci à la plato-formo Commeon (ex. Culture Time), dins li quaranto jour que vènon.
 
Lou Musèu Réattu es aro acoustuma d’aquélis óuperacioun, bord que deja avié pouscut restaura uno autro obro dóu mume tèms revouluciounàri.
 
Emé si dessin preparatòri, li sièis obro de Réattu, coumando publico de 1794 pèr ilustra li vertu republicano, soun tóuti dins li resèrvo dóu musèu que li douno soun noum.
 
S’agis de la souleto obro mounumentalo d’aquéu tèms revouluciounàri, que devié decoura un temple republican, dedica à la Resoun, à Marsiho, mai jamai basti.

Per countribuï es aqui

Mercredi 1 Mars 2017
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.