De l’alfa e de l’òmega de la ciutat

Les habitants d'une ville doivent pouvoir officiellement co-construire les projets urbains. Faute de quoi, le jeu est fermé, et dangereux : des spéculateurs favorisent une équipe politique qui servira leurs intérêts. Et les conséquences peuvent être dramatiques.

Aperaquí detz mila personas dimècres de sera manifestavan còntre l’incuria dau municipe marselhès que laissa en risc d’espòutir mai que mai d’imòbles dau centre ancian.
De l’alfa e de l’òmega de la ciutat






            partager partager

Fest’Òc a Nions : un ventalh ben dubèrt de la culture occitana au país

Le Centre pour l'Environnement et Fest'Oc s'étaient liés pour ce rendez-vous en Drôme Provençale


NYONS. Les deux fêtes de Nyons : Bio et Fest'Oc, ont passé un partenariat, et le public a pu passer de l'une à l'autre. Nouveau rendez vous musical et gourmet dans deux ans.



L'atelier auto-consommation voisinait avec des activités plus musicales (photo AC DR)
L'atelier auto-consommation voisinait avec des activités plus musicales (photo AC DR)
Per aquela segonda edicion, Fest'Oc aviá poscut beneficiar de la Maison de Pays per prepausar d'ataliers e autreis activetats de l'espectacle vivent, dins l'encastre d'un festejament de la lenga e de la cultura d'òc.
 
Per totei domènis mesclats, creacion e creativetat menèron la dança. Au sòn familhier dau galobet, se partejavan de valors ancianas e novèlas. Despuei lei personalitats que participan d'un biais ò d'un autre a la mantenença de l’eiretatge provençau (e a sa manifestacion) fin qu’ai pichòts novèus venguts dei collègis, entre autors e espectators, cadun se deviá de profichar d'aquela rara escasença de festivetat a l'entorn d'un tau tèma.
 
Mai que d’un a cabussat dins Fest’Oc aqueu dissabte 17 de mai. Es que per la lenga ò per l'art, tot es bòn dins lo provençau.
 
Es dins l'encastre d'un partenariat embé la Fiera ''Bio'' de Nions, que se debanava au meme moment a quauquei pas, que Fest'Oc prepausava una iniciacion a l'eco-consomacion embé Perrine Dyon.
 
Travalha per lo CEDER (Centre pour l'Environnement et le Développement des Energies Renouvelables). E se cargava d'animar son atalier ont totei podián s'assajar a una fòrma novairitz de reciclatge : la creacion d'accessòris a partir d'embalatges.
 
Especializada dins d'accions pedagogicas viradas devèrs l'ecologia, aquela animatritz a sachut sensibilizar de participants de toteis ages an' aquela practica amusanta e militanta. 

Vous chantiez ? Et bien dansez maintenant !

Eric Iglesias et une de ses élèves dans le cadre du projet « Orchestre au collège » à Nyons (photo AC DR)
Eric Iglesias et une de ses élèves dans le cadre du projet « Orchestre au collège » à Nyons (photo AC DR)
Alhors, la musica, la dança. Enric Iglesias, autor de la « pichoneta metòda » (es ben son nom !) presentava  un tamborinaire.
 
Fòrça implicat dins l'aprendissatge de l'instrument tradicionau, prepausava una iniciacion segon sa metodologia.
 
Aquel atalier permetiá d'apréner en pauc de temps l'encadenament dau tradicionau « Au clar de la luna » e de « Corrètz bregada ». De mai, una classa de galobet-tamborin sarà dubèrta a l'Escòla de Musica de Nions a la rintrada que vèn !
 
Amé la musica, vaquí la dança ! L'associacion Folk Dance convidava lei vesitaires a la dança tradicionala. Danièla Selmi, presidenta, teniá una mena de micro estagi d'iniciacion tancat dins la tematica de la fèsta.
 
L'ambient s'entreteniá tamben à travèrs l'espectacle de fin de tantòst. Era un biais d'acabar de mes de travalh per aquelei collegians, musicians de l'escòla, e per leis actors dau projèct de Fest'Oc.
 
Festivetats e Occitania an ansin foncionat en favor d'un acampament, de segur primitieu e encara insufisent, mai que pòu presagiar una dinamica nòva, tendent devèrs lo renovelament de l'edicion, embé totjorn mai d'ambicions. 

Des olives dont on fait la fête

Une fête à Nyons sans huile d'olive ? Allons ! allons !... Ici dégustation d'huiles d'olive chez Emilie Lacroix, avec Mireille Roubé offrant son sourire aux lecteurs d'Aquo d'Aqui (photo AC DR)
Une fête à Nyons sans huile d'olive ? Allons ! allons !... Ici dégustation d'huiles d'olive chez Emilie Lacroix, avec Mireille Roubé offrant son sourire aux lecteurs d'Aquo d'Aqui (photo AC DR)
Puèi lei gosts e lei... còntes. Dintre l'atalier « pichòt tastaire » embé Mirèlha Roubé (de l'I.E.O) e la degustacion d'òli d'oliva dau costat d'Emilia Lacroix (de l'Institut du Monde de l'Olivier), lei vesitaires avián de qué se faire plaser.
 
De l'identificacion e la reconeissença dins lo « pichòt tastaire » a la descubèrta de diferènteis òlis AOP, de segur Provença cridava son nom. E dintre elei dos, l'atalier de còntes d'Isabèla Mejan, segon un concèpt originau de lectura, vont pichòts e grands èran convidats de pantalhar e de charrar un pauc en occitan.
 
Enfin, lo festenau s'acabèt aqueu dissabte sus una serada particuliera, fòrça esperada.
 
Leis aprentís escolans ? de l'Escòla de Musica de Nions faguèron duerbèron lo balèti avans de laissar plaça au grop « Draille », au cantaire Samuel Bouchet, e ben segur, au public vengut dançar aqueu sèr.
 
Es qu'una fèsta a l'entorn de l'occitan, sensa musica, sariá pas una fèsta. E d’un biais mai « seriós » l'eveniment se perseguissiá a travèrs l'espectacle « La légende noire du soldat O ». Se rementam qu’aqueu, d’Andrieu Neyton, nos parla de la guèrra de 14-18 e dau racisme viscut per lei sordats dau Miegjorn. Se debanava tanben a la Maison de Pays, lo lendeman.
 
La tresenca edicion de Fest'Oc se debanarà dins dos ans...

Erratum

Lei premiereis oras de publicacien d'aquel article d'Amy Cros, una error d'enregistrament a empachat la signatura de nòstra colaboratritz benevòla d'aparéisser. Lei gestionaris de sites web sabon que per defaut la signatura generica s'aficha. Es ce qu'es arribat, e l'article s'es trobat sota la pluma dau cap redactor Micheu Neumuller, qu'es pasmens jamai anat vèire aquela polida Fest'òc. Totei nòstreis excusas a l'autora.

Vendredi 30 Mai 2014
Amy Cros




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Marseille la tartuferie a assez duré

MARSEILLE. Etudiant en sciences politiques, Julien Bonnefont a consacré un mémoire au rapport entre urbanisme et population à Marseille au mitan des années 2010. Comme d’autres, il pointait à l’époque les risques induits par un laisser-aller des pouvoirs municipaux quant aux populations modestes de la ville-port.

Marseille la tartuferie a assez duré
Cinq morts à Marseille, et peut être davantage dans les heures et les jours à venir… Les secours sont à pied d’œuvre rue d’Aubagne pour sauver ce qui peut encore l’être après l’effondrement de trois immeubles en plein centre-ville en début de semaine.  


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.