Aquò d'Aqui

Lo Consèu Constitucionau enebis l’ensenhament immersiu d’une lenga regionala dins l’ensenhament public

Votée à une large majorité de députés le 8 avril, la loi Molac était contestée par des députés macronistes, appuyés concrètement par le ministère de l’Enseignement, JM Blanquer. Le Conseil Constitutionnel a invalidé la disposition majeure de la loi, et est allé jusqu’à nier le droit de parler sa langue dans un établissement public.

 

“Que modifican d’urgencia la Constitucion !” Es amb’aquela crida que Paul Molac, inspirator, redactor et defensor de la lèi qu’ara a son nom, a reagit a l’anoncia de l’avis dau Consèu Constitucionau, tombat aqueu matin dau 21 de mai.

Le Conseil Constitutionnel à l'œuvre (photo CC DR)

















            partager partager

Entre defila de modo e carnavau a Vers-sus-Mèujo


DROME. Une première que ce défilé bucolique qui renouvelle la tradition des déguisements floraux de printemps…mais un peu plus tard. Miette Ripert, qui organisait l’événement, pense a renouveler cette buissonnante animation de créativité rurale.



Au tout début du défilé (photo AC)
Au tout début du défilé (photo AC)
Près de trento persouno an defila à Vers-sus-Mèujo, dins l'encastre de la fèsto voutivo. Ourganisa pèr l'assouciacioun La Vie en Oeuvre – L'Université Buissonnière , lou defila se debanè lou dissate 13 de juiet entre campagno e mountagno, davans l'Oustau de vilo e entre li mouloun de fen dispausa pèr aculi lou publi.
 
Èro l'escasènço, durènt aquelo fèsto voutivo, de recampa un mouloun de creatiéu e de moudèle que se soun presta au jò. Li coustume e tengudo, crea o revisita, avien pèr tèmo « Vous avez dit bucolique ? », decida pèr La Vie en Oeuvre, que noun avié jamai ourganisa un tal evenimen.
 
Uno proumiero edicioun que troubè soun resson dins de participacioun significativo au defila e uno audiènci improuvisado, encantado pèr l'espetacle. 

Créer en milieu rural

Se pòu dire que la coulour èro mestresso d'aquéu defila particulié. « Entre defila de modo e carnavau », dixit Miette Ripert, l'ourganiseiris de l'evenimen, tout èro en acord emé la sasoun. De verd, de blu, de blanc, de jauno, de rouge, de roso, de vióulet, tout respiravo l'alegresso ambianto mau-grat lou bourroulamen di preparacioun darnié la scèno, qu'an pres un pau de retard.
 
Li jougaire de petanco vengu pèr un councous n'en proufichèron pèr jita un uei sus li participant. Entrounisa pèr Marcèu Gay, conse de Vers-sus-Mèujo, la ceremounìo avié quicon de forço musicau emé lou defila de Mahji Torres, qu'animavo lou defila de si danso gitano e acoumpagnavo chasque moudèle enjusqu'à la « scèno ».
 
Uno musico causido pèr Miette Ripert ilustravo lou defilamen de cade coustume, emé lou carmant « Quatre saisons » de Vivaldi, entre d'àutri coumpausicioun. 

Commentaires en langue d'Oc

Et à la toute fin...une réussite populaire (photo AC)
Et à la toute fin...une réussite populaire (photo AC)
Es dificile de poudé tout recensa... Dóu papié i coustume tradiciounau (prouvençau, savouiard), en passant pèr li fuèio, lou plasti, lou canebe , un óumenage au regreta Ciprian Roux, que participavo is atalié creatiéu de l'assouciacioun e que mouriguè en jun darrié, e d'àutri matèri testilo mai noblo; li noumbrous participant (creatour e moudèle) pourgissèron un espetacle forço agradiéu de vèire.
 
La suspresso èro de messo, e chasque espetatour avié l'escasènço de mira de travai varia pèr sa formo, mai uni pèr sa voulounta creativo. Certan demandèron de mes de paciènci. E, pèr segur, lou publi aculiguè li participant emé forço d'aplaudimen.
 

Jeudi 18 Juillet 2013
Amy Cros




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de juin
Dison que...

Le Conseil Constitutionnel contre Toute la Loi Molac ?

Le Conseil Constitutionnel n'examine que l'article visé par la saisine, officiellement. Mais en sommes nous vraiment certains ?

Michel Neumuller

Le 22 mai au plus tard les membres du Conseil Constitutionnel auront rendu un avis sur la constitutionnalité du texte de loi, voté à une très large majorité le 8 avril au Parlement, concernant les Langues Régionales.

 

Que peut-on attendre des soi-disant “sages”. Sans doute rien de bon. Mais…




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.