Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

« Entendes » de Mistral à Tennevin


Jaumeto Ramel chante différents poètes d’oc.



Jaumeto et Jan-Louis Ramel développent depuis longtemps une belle activité de collectage, en particulier musical dans le Vaucluse et dans la Drôme. On leur doit déjà un chansonnier fort bien construit. Ici c’est Jaumeto qui laisse libre cours à son désir de dire son pays, réel et rêvé. Accompagnée de Muriel Mercier au galoubet/tambourin, mais aussi au besoin au piano, elle chante Mistral (La Languitudo), Tennevin ( L’aigo pourtant-mort), ou ses propres compositions , comme cette Bressarello, pas si tranquille : « moun pichot, plego lei parpèlo, deman matin te levaras, a l’escolo deman te parlaran de patrio, te diran qu’aven gagna la guerro… » Mais peut-être pas tant que ça.
 
Le CD, édité par l’association  Culture et Langue d’Oc 2016, mixé par Jean-Louis Ramel, fait aussi entendre quelques compositions purement instrumentales, telle cet Adam e sa coumpagno, de Nicolas Saboly (un grand ancien, certes), arrangé par Maurice Guis (lui tout à fait contemporain). Ou encore cette Rêverie, du tambourinaire toulonnais Bernard Ballester, qui a particulièrement attisé notre curiosité.
 
On aurait aimé disposer avec le disque d’un livret présentant les textes. Ou, à défaut, les trouver sur le site www.prouvenso.free.fr, qui présente par ailleurs l’éventail des associations provençalistes ou occitanistes du Nord du Vaucluse et de la Drôme.
 
 
« Entendes » de Mistral à Tennevin

Contact pour distribution d’Entendes tel. 04 90 46 48 61

Dimanche 19 Juin 2016
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.