Vos dons sont notre carburant

Depuis un an, 138 de nos abonnés, qu’ils viennent à Aquò d’Aquí, ou qu’ils y reviennent, nous gratifient d’un don. Modeste ou moins modeste, celui-ci contribue à nous éviter des déboires financiers…Et donc à assurer notre indépendance, pour vous, lecteurs.

En septembre dernier vingt parmi les abonnés qui nous ont renouvelé leur confiance, ont apporté à Aquò d’Aqui 395€ qui n’étaient tout simplement pas prévus. Un don de 5€, un chèque de 75€, et entre les deux une majorité de nos lecteurs qui ajoutent quelques 15 à 30€ au moment de libeller leur chèque ou – depuis quelques mois – d’ajouter une somme dont ils choisissent le montant aux 25€ de notre abonnement en ligne.






            partager partager

Embarras d’estiu per renovelar sei papiers


MARSEILLE. Commence l’époque des embouteillages aux services des titres d’identité des Préfectures. Mieux vaut déposer à temps…ou s’armer de patience, selon celle des Bouches-du-Rhône.



Renouveler de préférence avant avril, ou s'armer de patience (photo MN)
Renouveler de préférence avant avril, ou s'armer de patience (photo MN)
Amé leis examens escolaris que vendràn leu, e lei vacanças d’estiu que menan mai de monde a l’estrangier, lei demandas de cartas d’identitat e autrei passapòrt afluon, tant a la Prefectura coma dins lei comunas, entre junh e fin d’avost.
 
« Dos còps mai que d’acostuma, e jusqu’à 1000 demandas per jorn a l’ora d’ara » que ditz Nicolau Joyaux, lo capolhier dau Burèu dei tìtols d’identitat e de viatge. « Es pas compatible amé la rapiditat que demanda lo public ».
 
Verai que lo personau, eu, serà pas mai nombrós. De comunas recebon ren que sus rendètz-vos, e la fabricacion dei documents d’identitat es facha a Douai e Limotge. Fau de temps.
 
« Lo mielhs es de demandar lo renovelament entre setembre e març » que ditz lo fonccionari. « D’autant mai que li a de país que demandon una validitat dei papiers d’identitat de sièis mes après vòstre intrada au sieu ! ». Fau se’n avisar.
 
Aquò dich, lei relambis d’instruccion se pòdon vèire sus lo site web de la Prefectura.
 
Mai un còp recebut lo document, lo demandaire deurà se mesfisar un pauc : « lo direm jamai pron, l’i a de vertadièras filieras de raubaires que fau s’en aparar. Premier es prudent de fotocopiar vòstrei documents. S’avetz de faire una desclarcion de pèrda o de raubatge, serà mai aisat ».

Mercredi 30 Avril 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 67

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Laisser la ville aux aménageurs ou donner le pouvoir aux habitants ?
Dison que...

"Des gens qui décident de ne plus suivre"

LA CIOTAT. Frédéric est occitaniste, acteur engagé de la vie locale, pas chômeur, pas retraité dans la gêne, mais impliqué dans la société. Le voici revêtant le fameux gilet, et il nous livre en vrac son ressenti.

Le FN, ou son prolongement le Rassemblement National noyautait-il et récupèrerait-il vraiment ce mouvement des Gilets Jaunes ? Moi je soutenais l’idée de justice sociale qui s’affirmait dans cette protestation de terrain. Le mieux était donc d’aller voir sur place. Et me voici au péage, sortie de La Ciotat.


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.