De l’alfa e de l’òmega de la ciutat

Les habitants d'une ville doivent pouvoir officiellement co-construire les projets urbains. Faute de quoi, le jeu est fermé, et dangereux : des spéculateurs favorisent une équipe politique qui servira leurs intérêts. Et les conséquences peuvent être dramatiques.

Aperaquí detz mila personas dimècres de sera manifestavan còntre l’incuria dau municipe marselhès que laissa en risc d’espòutir mai que mai d’imòbles dau centre ancian.
De l’alfa e de l’òmega de la ciutat






            partager partager

Ecran noir pour Joan-Pèire Belmon


L’homme de télévision avait porté durant vingt ans l’émission Vaquí, puis s’était investi dans le collectage et l’animation vidéaste du témoignage en langue d’oc. Il est disparu ce vendredi 25 septembre.



Sur le tournage d'une émission de Vaquí, en 2009 à La Seyne (photo MN)
Sur le tournage d'une émission de Vaquí, en 2009 à La Seyne (photo MN)
Quelle triste année. Nous n’en finissons plus de déplorer le départ de militants qui ont compté, bâti, lutté pour développer et mieux partager la langue d’oc. Après Lucien Durand et Joan Saubrement, cette année, tous deux attachés à défendre l’occitan dans l’audiovisuel, voici que nous apprenons la disparition de Joan-Pèire Belmon.
 
Longtemps producteur de l’émission de la TV régionale en  langue d’oc, Il avait aussi contribué à créer Televoc, soutien de la production télévisuelle, avec les deux personnages déjà cités, et Marc Audibert, troisième pilier associatif du Col’Oc (Centre d’Oralité de la Langue d’Oc) fondé en 1994, et aujourd’hui service communal d’Aix-en-Provence.
 
Joan-Pèire Belmon faisait aussi partie de cette génération de barrutlaires, arpenteurs du monde, à la recherche de l’être humain dans son authenticité et son rapport à l’autre. Il avait, voici quinze ans, publié un recueil de ces voyages, avec ses deux complices télévisuels, Teiriç Offre et Andrieu Abbe, Trobar Dolç (ed. IEO A Tots).
 
A partir de 2013, jeune retraité de la télévision publique, le voici élu à la présidence du Cep d’Oc, l’association qui, à Aix, assure l’animation du Col’Oc. Il y a déployé énergie et savoir-faire au montage d’un projet de site internet consacré au travail de collecte de la parole d’oc en Provence.
                

Une passion pour la création et le partage

En 2013, JP Belmon présente le projet de site web dédié au collectage de la parole d'Oc (photo MN)
En 2013, JP Belmon présente le projet de site web dédié au collectage de la parole d'Oc (photo MN)
La production de DVD consacrés aux Italiens et aux Berbères de Provence, ou aux choristes de Cor D Lus, parmi d’autres projets, l’animation de soirées consacrées au cinéaste Jean Fléchet, la chanteuse Liza ou à la mémoire de Gaston Beltrame…il développera dès-lors une activité qui fera les belles soirées aixoises de l’Ostau de Provença. En 2014, il captera l’extraordinaire projet du professeur Didier Maurel, qui monte un spectacle lycéen chanté sur Lou Pouèmo dóu Rose.
 
Il participe aussi au projet labellisé Marseille Provence 2013 monté par le Creddo de Graveson, sur « Le bestiaire du pays provençal », à Chateaurenard. Enfin, il clôt cette liste, loin d’être exhaustive, par un travail sur la BD en occitan.
 
Mais alors, la maladie l’a rattrapé. Il assume pourtant avec courage l’animation de cette conférence très fournie, en avril dernier, la voix à peine voilée.
 
Sa dernière contribution à Aquò d’Aquí remonte à quelques mois. Il y évoquait avec une émotion contenue la personnalité du majoral Lucien Durand, récemment disparu, pour les lecteurs de notre journal. Il souhaitait écrire plus, en particulier sur l’univers et la morale du sport.
 
La lourdeur des chimiothérapies, la fatigue profonde n’avaient pas entamé la passion de Joan-Pèire Belmon pour la création et le partage.
 
On ne dira pas ici son combat au quotidien, au sein de la chaîne de TV qui l’employait, pour maintenir à flots une émission en provençal toujours menacée. « Il a porté l’émission Vaquí à un niveau inégalé auparavant. Il en personnalise les grandes heures » commente pour nous Magali Gazzano, journaliste qui collaborait avec lui dans cette émission en langue régionale.

Vendredi 25 Septembre 2015
Michel Neumuller





1.Posté par Alèssi Dell''''Umbria le 25/09/2015 20:28
Adièu Joan Peire ! l'aviáu rescontrat au Festivous d'Ilonsa l'estiu 2014, eri luenh de pensar qu'era lo darrier còp que lo vesiáu, pecaire ! era en gamba coma l'aviáu totjorn vist, pas manco si podiá imaginar qu'era fatigat. Mi disiáu qu'aviá lo projèct de fargar una societat de producion audiovisuala en lenga d'oc. Veniá tot bèu juste de si prene la retirada. Un flame colèga, un de la generacion de 1968, qu'aviá jamai renonciat a seguir sei pantais de jove... Paure d'eu, paurei nautrei...

2.Posté par Reinat TOSCANO le 26/09/2015 15:06
Adieu l'amic!
Gardarai en memòria, entre autrei causas, ta darriera visita au Vau, quand i venguères faire un enrtegistrament de Vaquí.
Perdèm un grand aparaire de la lenga nòstra, de la cultura nòstra. Perdèm un amic.
M'una pensada per un autre amic partit i a gaire, Joan Saubrement.

3.Posté par Alain Alcouffe le 27/09/2015 10:28
Nos erem coneguts dins Lucha occitana de las annadas 1970 – nos erem tornar recampar (7 comes los felibres) a Besiers l’estiu 2013 amb l’ideia de transmission de la mémòri d’aquelas luchas e tamben de tornar far ressonar aquelas voces. Nos manca jà tant -

4.Posté par IMBERT Pèire, majourau dóu Felibrige / Souliés-Pouant le 27/09/2015 10:52
De Moulinet à-n-Avignoun, soun noumbrous leis ami qu'encuei ti plouron.
Gardarai souvenènci de nouastre darnié rescouantre, dins un cafè de Freju, que preparavian uno emissien de Vaqui sus l'Esterèu...

Nous mancara ta voues, nous mancara toun esperit.

Adiéu Jan-Pèire !

5.Posté par Alan Pau le 27/09/2015 12:43

Adiu, òme de camba

Joan-Peire, per ièu, seras tojorn l’òme de camba.

Aquelas doas cambas, aquela de la femna e aquela del vin.
Aquelas doas cambas, aquela de de l’òccitanitat e aquela de l’Òccitania
Aquelas doas cambas, aquela de la Provença maritima e aquela de la Gasconha bordalesa

Aquelas doas cambas de ton nom : BEL, la camba de la beutat ; MON, la camba de la nautat

Sus aquelas doas cambas, sias partit ; te soveti bon camin, mon fraire.


Alan Pau


Au revoir, homme de jambe

Jean-Pierre, pour moi, tu seras toujours l’homme de jambe

Ces deux jambes, celle de la femme et celle du vin
Ces deux jambes, celle de l’occitanité et celle de l’Occitanie
Ces deux jambes, celle de la Provence maritime et celle de la Gascogne bordelaise

Ces deux jambes de ton nom : BEL, la jambe de la beauté ; MON, la jambe de la hauteur

Tu es parti sur ces deux jambes, je te souhaite bonne route, mon frère


6.Posté par CHARPALH Elena le 28/09/2015 17:27
Fasia viure lo païs e la lenga coma degun lo fara... aqueste amor de Provença e aqueste volha portava lis gents a l'action. Vas nos mancar ...

7.Posté par pecout roland le 29/09/2015 14:28
La ceremoniá de sa despartida de Joan-Peire Belmon, aièr, en Avinhon, èra ben lo rebat de sei combats e de sa vida : de gens de totei caires, de totei mitans, ambé quau aviá fach avançar la bastison, ribon-ribanha, d'un autre espinchar, e d'un autre viure, cara a n'aquela societat de messorga e d'injústicia que s'aflaquirà se sabem -e sabiá- coma faire per caminar, sens crenta, dins d'autrei dralhas, en umans vertadièrs.
E aquò dempuèi lei pontannadas de Lucha Occitana, puèi ambé lei viatges -- èra un barrullaire apassionant e apassionat--, puèi ambé la radiò e la television, ont a cavat fons dins tot lo païs a travers de Vaquí, sens oblidar l'escritura e la recerca istorica, ont a laissat tan de causas qu'avem fam d'espandir !
E dins l'amistat, e la dubertura ais autrei, èra totjorn aquí. Era un amorós de la vida. E un combatènt. Nos laissa aquelei dos eisemples bessons, per contunhar la dralha.

8.Posté par Joan-Pèire le 30/09/2015 17:23
Despartida de Joan-Pèire BELMON
diluns 28 de setembre dau 2015, da Joan-Pèire

Una setmana après la despartida dau nòstre amic Joan SAUBREMENT nos arribèt, da Miquèu PALLANCA, la nòva de la despartida de Joan-Pèire BELMON que defuntèt divendres 25 de setembre.

Joan-Pèire èra conoissut dau grand public de per l’emission VAQUI qu’animèt e que n’èra lo productor fins a gaire. Animèt tanben a France Bleu Vauclusa l’emission Escapadas remessa en causa per la direccion d’aquesta Ràdio. Aviavam luchat toi ensems per la conservar.

Mas Joan-Pèire èra tanben un òme engatjat en l’occitanisme, un escrivan bessai pas pron conoissut, un artista que venguèt mai d’un còup ai Rescòntres Occitans en Provença (La Mota dau Caire, Annòt....) sigue per un espectacle, sigue per la presentacion de films.

Après la sieu retirada, tres ans fa, avia creat lo C.E.P d’Oc que presenta sus lo malhum de videos que donan a audir l’occitan. Animava tanben d’estatges de montatges de films que d’unu sòcis de l’IEO-06 avian trevat, animava tanben de rescòntres dont auriam lo plasir de participar embé Miquèu de Carabatta.
Lo sabiavam malaut mas luchava còntra la malautia e s’arrapava a la vida.

Presentam au nom de l’IEO-06 li nòstri complanchas a la sieu frema e au sieu enfant.
Adieu Joan-Pèire, adieu Bachàs.

9.Posté par Sylviane Reboul le 30/09/2015 17:25
Profonde tristesse.Adieu l'ami de mes jeunes années occitanistes où nous répétions nos chansons, guitares en main et pleins de "voia".

10.Posté par Pèiron Assante le 01/10/2015 10:30
Dins lo CA du CREO de la fin deis annadas 70 e debuta de 80, que n'èri secretari, eriam pròchi per lo vejaire e lo sentit. E tanben après un molon d'annadas quand veniâs faire teis emissions dins lo canton a Marselha.
Me rementi nòstra emocion comuna quand te rampelèri per la batesta deis obriers qu'ocupavan l'usina de La Madraga, l'a quatre annadas, e tanben la tièuna a costat deis obriers de la SNCF coma a la tele.
E ton amor dei personas que t' aviân fa vèire un esperit de solidaritat coma lo tiâu, e pas solament per la lenga e la cultura, mais per la vida quotidiana e l'avenir de la populacion.
Joan Pèire, "Parlaras encar ai gabians escambarlant lei nivas" cada còp que leis ausirai, e de tot, qu'eras tanben lo poeta que rescontrava Bellaud, Rimbaud, e lo paure "Tonin" e tant d'autres qu'aimavas, que coma tu "tancava lo punh finau a l'òrle dei matins", laissant de que obrar a aquelei que restan.
Pèiron

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche
Dison que...

Marseille la tartuferie a assez duré

MARSEILLE. Etudiant en sciences politiques, Julien Bonnefont a consacré un mémoire au rapport entre urbanisme et population à Marseille au mitan des années 2010. Comme d’autres, il pointait à l’époque les risques induits par un laisser-aller des pouvoirs municipaux quant aux populations modestes de la ville-port.

Marseille la tartuferie a assez duré
Cinq morts à Marseille, et peut être davantage dans les heures et les jours à venir… Les secours sont à pied d’œuvre rue d’Aubagne pour sauver ce qui peut encore l’être après l’effondrement de trois immeubles en plein centre-ville en début de semaine.  


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.