Aquò d'Aqui



Pour votre journal c’est l’heure de vérité !

Assurer la succession de notre journaliste, faire plus et mieux pour vous proposer en occitan des contenus d’actualité de qualité, cela ne peut se faire sans votre aide. Et nous nous refusons à l’alternative de sa disparition. Nous pouvons compter sur vous ?

La langue occitane pour dire la société, c’est indispensable et les lecteurs d’Aquò d’Aquí en sont persuadés qui, non seulement s’abonnent à notre revue désormais bimensuelle, mais qui encore lui donnent le coup de pouce financier nécessaire quand nous le leur demandons.

 

Ils savent pourquoi ! Le prix de la revue ainsi reste bas, aussi grâce à eux retraités comme étudiants peuvent avoir accès à nos contenus, s’imprégner des valeurs occitanes, celles du respect réel de la diversité. Avec eux, la langue dira tout cela publiquement à une nouvelle génération.

 

Notre langue supposée morte par les croque morts hexagonaux respire encore grâce à vous.

 















            partager partager

Distanciau e presenciau dins l’Aquò d’Aquí de març


Votre magazine de mars s'intéresse au monde étudiant, qui vit mal la gestion brouillonne de sa vie universitaire.



Le “distanciel” c’était durissime...Mais le “présentiel” n’est pas du tout satisfaisant. Etudiants et enseignants de l’enseignement supérieur nous expliquent et les difficultés et les enjeux de cette évolution. Toutefois, si la déprime et l’inquiétude sont au rendez-vous, dans l’épreuve la “communauté éducative” a fait sens : la bienveillance mutuelle est la marque de cette crise épidémique.
 
Le cours hybride, vous n'en pensez pas du bien, et auriez voulu que votre ministre prépare les réponses l'été dernier.
Le cours hybride, vous n'en pensez pas du bien, et auriez voulu que votre ministre prépare les réponses l'été dernier.

De Toulouse à... Mars, nous vous proposons un numéro de qualité... un de plus, grâce à vous !

Nous avons interrogé professeurs et étudiants d’entre Lyon et l’Ariège, et ce kaléidoscope rédigé en occitan, nous dira d’une part la dureté de l’époque, et d’autre part l’humanité des acteurs.

 
Pendant ce temps, Perseverance arrive sur Mars ! Mais, nous, nous ne quittons pas nos régions, puisque lasers et éléments d’optique du “rover”, viennent de nos pays occitans. On vous explique tout ça…

 
Dans notre numéro de mars, nous laissons aussi la parole à nos lecteurs. Et bien! ils ne sont pas toujours tendres. Et la critique mérite le détour. Nous vous invitons à vous abonner afin de participer – comme lecteurs, mais aussi comme critiques – à cet exercice de démocratie par la presse.
 
Savez vous que le groupe La Talvera célèbre ses quarante ans ? Né pour mener des activités de collectage dans le Tarn, le groupe de Daniel Loddo a élargi ses horizons jusqu’au Brésil, et est devenu une référence de la musique trad engagée. On en parle avec le fondateur à l’occasion de la sortie du disque A tu vai.
 
Sans oublier la résurgence bienvenue de Sam Karpienia ( Dupain, ça vous parle?…). Il quitte la marine pour reprendre la clef de sol :l’album numérique de son groupe De la Crau est une merveille…
 
Nous vous invitons aussi à vous intéresser à une pratique gravissime dans ce numéro : le viol ; et à la personnalité des violeurs manipulateurs. L’horreur de cette violence réside non seulement dans l’acte lui-même, mais aussi dans sa négation par la justice.
 
A l’heure où la parole des victimes d’actes sexuels contraints se libère, Sarà Laurenç évoque longuement le cas Luc Tangorre, cette soi-disant victime d’erreurs judiciaires qui aura réussi à subjuguer juges, politiques, écrivains ; à l’exception de ses victimes, jugées moins crédibles que quiconque durant plusieurs décennies. Il y a tant à dire que l’analyse de l’écrivaine donnera lieu à une seconde publication le mois prochain.
 
Ce numéro correspond aussi au premier anniversaire de l’épidémie qui se confond avec la privation répétées de nos libertés fondamentales : aller et venir, voter dans de bonnes conditions...Nous nous souvenons de ce mois de mars 2020 durant lequel la survie d’Aquò d’Aquí, aussi, était en jeu.
 
Nous nous souvenons aussi que, par deux actes fondamentaux, ce sont ses abonnés qui ont sauvé l’ultime magazine d’actualités sociétale dans le domaine occitan : en s’abonnant et se réabonnant à temps, et en effectuant des dons.

 

Vous êtes exceptionnels !


Jeudi 25 Février 2021
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Notre numéro de février mars

Aquò d'Aquí c'est d'abord un magazine d'actualité sociétale sur 28 pages sans publicités, et s'y abonner c'est disposer d'un média engagé pour la langue occitane dans sa diversité dialectale pour dire la société.

Ce numéro d'hiver vous propose bien entendu une évocation du poète et globe trotter Roland Pécout, de son histoire personnelle et de cette originalité qui a consisté pour l'essentiel à aller à la rencontre de l'autre (Afghanistan, Scandinavie, Amérique latine...) pour comprendre qui l'on était. L'homme et l'intellectuel avait plusieurs dimensions, dont l'analyse historique et littéraire d'oc n'était pas la moindre. Mais nous avons choisi de l'évoquer avec l'écrivaine et chercheuse Danielle Julien.

 

03/02/2024

Dison que...

Robert Lafont cet intellectuel qui occupa le terrain social pour une renaissance occitane

A ne pas manquer !

AIX-EN-PROVENCE. Le colloque du 14 octobre ouvre large l'éventail des domaines d'intervention d'un humaniste dont l'œuvre incontournable a généré et accompagné le second risorgimento de la conscience d'oc.


Robert Lafont fut l'artisan principal du second risorgimento de la langue d'oc. Mistral avait lié le premier à la production d'œuvres littéraires prestigieuses et à l'unité latine, Lafont, avant et après 1968 associa ce second regain à la critique coloniale et à la situation sociale comme à une relecture de l'histoire. Pour autant son œuvre littéraire et théorique, riche et diverse, marque encore tous les domaines de la création d'òc. 

 



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.