Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Rompedura

La nouvelle Assemblée Nationale verra entrer les députés RN comme jamais. Une rapide analyse sortie des urnes nous dit partiellement pourquoi : ils sont élus là où les ruraux n'en peuvent mais, là où ont socialement fui les déclassés des villes. Ce que montre ce scrutin c'est que la fracture sociale est aussi territoriale.

Amb la nòva Assemblada Nacionala, es ti que faudrà li vèire lo senhau d’un reviscolament de la gaucha, fòrça (tròp?) diversa, o la confirmacion que l’extrema drecha planta cavilha definitivament dins lo paisatge politic  ? O fins finala aqueleis eleccions aurián fa mòstra que lo desesper sociau assaja de trobar un solucion politica ?















            partager partager

Distanciau e presenciau dins l’Aquò d’Aquí de març


Votre magazine de mars s'intéresse au monde étudiant, qui vit mal la gestion brouillonne de sa vie universitaire.



Le “distanciel” c’était durissime...Mais le “présentiel” n’est pas du tout satisfaisant. Etudiants et enseignants de l’enseignement supérieur nous expliquent et les difficultés et les enjeux de cette évolution. Toutefois, si la déprime et l’inquiétude sont au rendez-vous, dans l’épreuve la “communauté éducative” a fait sens : la bienveillance mutuelle est la marque de cette crise épidémique.
 
Le cours hybride, vous n'en pensez pas du bien, et auriez voulu que votre ministre prépare les réponses l'été dernier.
Le cours hybride, vous n'en pensez pas du bien, et auriez voulu que votre ministre prépare les réponses l'été dernier.

De Toulouse à... Mars, nous vous proposons un numéro de qualité... un de plus, grâce à vous !

Nous avons interrogé professeurs et étudiants d’entre Lyon et l’Ariège, et ce kaléidoscope rédigé en occitan, nous dira d’une part la dureté de l’époque, et d’autre part l’humanité des acteurs.

 
Pendant ce temps, Perseverance arrive sur Mars ! Mais, nous, nous ne quittons pas nos régions, puisque lasers et éléments d’optique du “rover”, viennent de nos pays occitans. On vous explique tout ça…

 
Dans notre numéro de mars, nous laissons aussi la parole à nos lecteurs. Et bien! ils ne sont pas toujours tendres. Et la critique mérite le détour. Nous vous invitons à vous abonner afin de participer – comme lecteurs, mais aussi comme critiques – à cet exercice de démocratie par la presse.
 
Savez vous que le groupe La Talvera célèbre ses quarante ans ? Né pour mener des activités de collectage dans le Tarn, le groupe de Daniel Loddo a élargi ses horizons jusqu’au Brésil, et est devenu une référence de la musique trad engagée. On en parle avec le fondateur à l’occasion de la sortie du disque A tu vai.
 
Sans oublier la résurgence bienvenue de Sam Karpienia ( Dupain, ça vous parle?…). Il quitte la marine pour reprendre la clef de sol :l’album numérique de son groupe De la Crau est une merveille…
 
Nous vous invitons aussi à vous intéresser à une pratique gravissime dans ce numéro : le viol ; et à la personnalité des violeurs manipulateurs. L’horreur de cette violence réside non seulement dans l’acte lui-même, mais aussi dans sa négation par la justice.
 
A l’heure où la parole des victimes d’actes sexuels contraints se libère, Sarà Laurenç évoque longuement le cas Luc Tangorre, cette soi-disant victime d’erreurs judiciaires qui aura réussi à subjuguer juges, politiques, écrivains ; à l’exception de ses victimes, jugées moins crédibles que quiconque durant plusieurs décennies. Il y a tant à dire que l’analyse de l’écrivaine donnera lieu à une seconde publication le mois prochain.
 
Ce numéro correspond aussi au premier anniversaire de l’épidémie qui se confond avec la privation répétées de nos libertés fondamentales : aller et venir, voter dans de bonnes conditions...Nous nous souvenons de ce mois de mars 2020 durant lequel la survie d’Aquò d’Aquí, aussi, était en jeu.
 
Nous nous souvenons aussi que, par deux actes fondamentaux, ce sont ses abonnés qui ont sauvé l’ultime magazine d’actualités sociétale dans le domaine occitan : en s’abonnant et se réabonnant à temps, et en effectuant des dons.

 

Vous êtes exceptionnels !


Jeudi 25 Février 2021
Michel Neumuller




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d’Aquí aura soif en juin

Dison que...

Caminada de las Fiertats capitada a Rodés

Laurie Privat a suivi, en y participant, la marche des fiertés de Rodez. Elle témoigne donc de la langue occitane disant la diversité, totalement.

Photo Laurie Privat DR

Lo 21 de mai de 2022 èra marcat sus mon agenda dempuèi un brave moment. Èra lo jorn de la primièra marcha de las fiertats a Rodés, organizada per l’associacion Alertes.




Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.