Aquò d'Aqui


Carriera d'Aubanha ...

Huit morts, 2700 évacués...mais après le drame de Marseille le droit à se loger dignement est toujours aussi théorique.

Un an après l’escrancament de dos immòbles dins lo centre ancian de Marselha,  mai de cent cinquanta autrei desclarats perilhós siguèron estats vuejats de seis abitants, e se’s desvelat a chapauc d’un latz una tiera d’escandòls ligats a l’abitat indigne, d’un autre latz la prefonda indiferència de tot lo monde dei captaus marselhès. Enfin, l’Estat que vòu tant tenir lo poder dins lei territòris siguèt tanben lo grand absènt dau problèma, emai dei soluciens.

Carriera d'Aubanha ...















            partager partager

D’avions militaris destorban la « zòna de silenci » dau Liberon




Moins paisible à l'oreille que le nuage auquel ce Cirrus emprunte son nom (photo JM Lazare/Armée de l'Air DR)
Moins paisible à l'oreille que le nuage auquel ce Cirrus emprunte son nom (photo JM Lazare/Armée de l'Air DR)
« Aqueleis avions te fan un bocan pas possible ! » Es pas un abitant que romega còntra lo vòu d’aparelhs Cirrus SR22 subre lei còlas dau Liberon, mai ben Jan-Loís Joseph, lo president dau Pargue Naturau Regionau.

Aqueleis avions d’entraïnament de pilòtes e navigators serián essenciaus a la formacien dei pilòtes francés de combat

« Sa venguda a Selon es lo debut de tota l’evolucien de la formacien iniciala »
que disiá lo comandant Jeròni Taisant, capolier de l’instruccien en vòu, quand arribèt lo premier d’aqueleis avions a la Basa Aeriana 701, en avost 2012.

Mai se, alòr que l’Euròpa, de novèu, s’emperilhosa a l’Est, la formacien d’aquelei pilòtes sembla necessari, fa pas l’afaire dei toristas nimai dei 180 000 abitants dau Liberon.

« Son d’avions particularament brusents » qu’ajusta JL Joseph. « E au Pargue avèm dejà recebut  mai de mila denóncias. » Nos ditz qu’es arribat de leis ausir volar cinq oras a-de-rèng.

« Una peticien es en circulacien, que donarem lo 22 de setembre au Generau Paulet, baile de la basa aeriana de Selon, amé lei premiers cònsols dei relargs lei mai pertocats ». 

Marrits sovenirs

Es subre Vilalaura, la Tòrre d’Aigues e Rossilhon que leis avions d’entraïnament se fan lo mai entendre.

E ais abitants li ramentan lei marrits sovenirs dau temps que lei Tucanòs volavan sus sa tèsta.

Aqueleis autres avions d’escolans pilòtes s’assagèron au vòu ras dau sòu, venguts regularament de la basa sestiana, jusqu’à la fin dau sègle vint.

S’enanèron a Cognac quand barrèt sei pistas aquel aerodròme, au solatjament dau monde dei vilatges.

« Recebèm sièis miliens de visitaires l’an dins un Pargue naturau classat… zòna de silenci ! » sotalinha JL Joseph, que li fa paur lo plan de vòu militàri que s’alestís ara per l’estiu 2015.

Un plan d’entraïnament que, eu, deu tenir còmpte de la qualitat de la defensa dau territòri, pusleu que de la tranquillitat toristica en Liberon.


Samedi 13 Septembre 2014
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

L'Aquò d'Aquí de novembre arrive bientôt
Dison que...

C'est pas (encore) dans la poche !

Vous avez chez vous le guide parfait de conversation en occitan courant ? Vite, dites-le nous, parce qu'on marne un peu côté pratique.

Je ne vois pas de guide pratique de conversation digne de ce nom en occitan. 

Un guide qui d'un coup d'œil vous dise comment nommer tout ce qui se trouve dans votre cuisine ou dans un supermarché ; un recueil d'expressions toutes faites qui vous permette d'animer une conversation, avec un index impeccable ; un thésaurus qui vous glisse sous les yeux sans efforts les synonymes adaptés...
C'est pas (encore) dans la poche !


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.