Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

D’Augas e d’aiga per nafrar una mar unica



SAINT-CHAMAS. Le développement anarchique d'algues prive d'oxygène la plus grande étendue d'eau saumâtre européenne. Saumâtre ? Les lâchers d'eau douce en vue de produire de l'électricité, alliés aux fortes chaleurs estivales, lui enlève justement ce caractère.



Mis en cause par l'Etang Nouveau, les rejets d'eau douce d'EDF à partir de cette centrale à Saint-Chamas (photo MN)
Mis en cause par l'Etang Nouveau, les rejets d'eau douce d'EDF à partir de cette centrale à Saint-Chamas (photo MN)
Una vielha istòria, ben tròp vielha. L’estiu passat lo Prefèct dei Bocas-dau-Ròse a enebit de rabalhar lei cauquilhatges de la mar de Bèrra. Lei gròssas pluejas de l’estiu ajustada ai remandadis d’EDF avian desalinisat lo mai grand estanh d’Euròpa, puei lei calorassas …lo resultat d’aquel amolonament de marrits còps umans coma naturaus, an favorisat lo desvolopament anarquic d’augas. Un masèu silenciós de la biodiversitat d’aqueu luec sacrifiat.
 
Siam ben contents de poder trobar d’electricitat, e la cadena deis onge restancas de Durença e de Verdon semble que podem pas se ne’n passar quand totei siam a faire fonccionar bugadoiras e ordinators amé la climatiscien…
 
D’un autre latz, lo mitan naturau ne’n pòu plus. Despuei 1966 lei restancas d’EDF remandan l’aiga dolça dins aqueu mitan saumastra. Son equilibri es entre sau e absència de destorbament. Mai l’aiga de Durença l’i arriba d’un còp, perturbant tot. Puei laissa lo mitan fragilizat se despatolhat solet.
 
La produccien d’augas que copan l’oxigèn de la mar de Bèrra l’i condemna amé regularitat lo monde viu.
 
Pas segur que la manifestacien qu’organiza l’associacien L’Etang Nouveau a la centrala EDF de Sant-Chamais lo 14 d’octòbre a detz oras li posque grand causa, mai lo silenci seriá la pièger dei situaciens per un biotòpe unic e tant mautractat despuei de decenias.

Vendredi 12 Octobre 2018
Michel Neumuller




Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.