Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Cylsée lance un financement participatif pour son second album


Cécile Collardey avait une passion pour l'œuvre de Max Rouquette, qui l'a conduite à chanter en occitan. Elle poursuit sur cette route en y ajoutant d'autres auteurs occitans.



Cécile Collardey / Cilsée au festival Convivència d'Arles en 2017 (photo MN)
Cécile Collardey / Cilsée au festival Convivència d'Arles en 2017 (photo MN)

Après L’ombra messatgièra sorti en 2016 Cécile Collardey, dite Cylsée, se lance à nouveau dans l’aventure du disque autoproduit. Et la chanteuse afficionada de l’œuvre de Max Rouquette est en passe de réussir son opération de financement participatif. Au moment de publier cet article elle recueillait déjà sur la plateforme Hello Asso plus des deux tiers des 4500 € nécessaires à la fabrication du CD de onze titres. Au delà, le groupe pourra assurer mieux la distribution et la promotion de l’album, notamment par un concert de présentation.

Cécile Collardey, qui a créé ce groupe folk en région parisienne, consacre une grande partie de son œuvre à l'interprétation de celle du poète Max Rouquette. Cette fois-ci elle y ajoutera les poèmes de Léons Cordes et ceux d'Aurélia Lassaque.


 


Ajoutons que Cylsée adaptera aussi le poète italien Andrea Zanzotto et placera dans l’album ses propres compositions, qui disent ces espaces de libertés et ces désirs de changements qui l’ont inspirée dans l’expérience des zadistes de Notre Dame des Landes.

L’opération de financement participatif prendra fin en mai, et bien entendu les dons sont reliés à des contreparties, au premier chef l’album lui-même sous différentes formes, mais aussi des cartes postales d’art et des lampes japonaises.



Mercredi 9 Mars 2022
Michel Neumuller





1.Posté par Jacques Pages le 09/03/2022 15:58
Subrebel

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí de novembre laboure en occitan

Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.