Aquò d'Aqui


Lo dire d’Elie Lebre (15)

Comment un paysan provençal du XXème siècle disait son temps, les saisons, le bon sens... dans sa langue de tous les jours. Quinzième semaine…

Ouvrage édité par l'Aeloc
L’agriculteur érudit et curieux Elie Lèbre (Cucuron –  Luberon : 1920-91) par bonheur rencontra l’occitaniste Madeleine Jaquier, et le fruit d’années de collectage nous a permis d’en savoir beaucoup sur la manière vivante et quotidienne de parler provençal.
 
Avec l’aimable autorisation d’Alain Barthelémy-Vigouroux qui a organisé la masse de notes et d’enregistrements issus de ce travail, nous vous en offrons un morceau chaque semaine, en vous recommandant d’acquérir le livre édité par l’Association Pour l’Enseignement de la Langue d’Oc .






Siatz cinquanta dos indispensables

52 contributeurs entre janvier et avril ont ajouté un supplément au prix de leur abonnement au mensuel Aquò d'Aquí, et c'est ainsi depuis deux ans. Leurs dons indispensables permettent à l'ultime magazine d'actualité en langue occitane de faire un pied de nez aux cassandres qui prédisent la mort de la diversité linguistique pour dire le monde.

Cinquantados contributors an portat pèira a Aquò d'Aquí dau tèmps dau darrier trimèstre, que li an aduch precisament 753,5 €uròs. Aquò representa a pauc près la meitat dau còst de l'estampaire per un numerò.














            partager partager

Cylsée à la Cité de la Musique de Marseille

Musique trad occitane et de Méditerranée


MARSEILLE. Vendredi 15 octobre le concert restituera une semaine de résidence et pour la première fois le groupe de musiques trad invite Miquèu Montanaro.



En juillet 2017 le public du festival arlésien Convivència découvre cette mélodiste accomplie, exprimant au mieux la poésie de Max Rouquette (photo MN)
En juillet 2017 le public du festival arlésien Convivència découvre cette mélodiste accomplie, exprimant au mieux la poésie de Max Rouquette (photo MN)

La découverte de Cylsée, groupe de musiques traditionnelles conduit par l'autrice compositrice Cécile Collardey avait étonné le public arlésien en juillet 2017, quand l’équipe du festival Convivència l’avait invité. Etonné, et enchanté.

 

Cécile Collardey chante pour l’essentiel en occitan, bien qu’elle même, polyglotte, ne le soit pas et vive en région parisienne. Séduite durablement par l’œuvre de Max Rouquette, elle a tout fait pour l’illustrer avec des harmonies soignées et une diction distinguée du languedocien. Un parcours rare pour une artiste française qui se dit « particulièrement attirée par les traditions musicales et poétiques de la Méditerranée », au point qu’elle s’est constituée sans l’avoir voulu vraiment un public berbérophone, sans chanter dans cette langue. « Une de mes mélodies a tourné sur les réseaux sociaux et a rencontré un public que je n’imaginais pas. Il faut croire que j’ai moi même été influencée au cours de mon parcours  artistique ».

 

Un parcours qui l’amène à connaître le mieux possible la tradition musicale médiévale, en particulier au cours de stages avec Marcel Pérès, le fondateur de l’ensemble Organum, et lui-même Oranais d’origine.


Avec Miquèu Montanaro

A Marseille Cylsée se produira avec ses musiciens habituels, Goran Jurésic (Bouzouki) d’origine croate, Rachid Belgacem (percussions), lui Tunisien d’origine, et invite Miquèu Montanaro et son assortiment de flûtes. Miquèu Montanaro a été lui même séduit par le parcours et la qualité artistique du groupe, et le mois dernier avait invité Cécile Colardey à Correns, pour les Vingt ans de la Compagnie Montanaro.

 

A l’issue d’une semaine de résidence la Cité de la Musique de Marseille vous convie donc à venir à votre tour vous intéresser à ce parcours artistique et au résultat, dont nous avons déjà dit ici combien il nous semblait appréciable.


Jeudi 14 Octobre 2021
Michel Neumuller





1.Posté par FINDAL Christine le 27/10/2021 17:49
Cylsée étonne par son talent, et le ton très personnel de ses interprétations, alors qu'elle sert de grands auteurs ( comme Max Rouquette)
A ne pas rater....à son prochain passage !

Nouveau commentaire :


Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.

Recherche

Aquò d'Aquí d'octobre arrive... abonnez vous vite !

Dison que...

Uno marcho di fierta countrariado

AVIGNON. Les Gay Pride sont faites pour que la diversité s’affiche, s’affirme, gaiement et en couleurs. Quittant le chantier de l’Oustau Prouvençau e Occitan de Sault, bientôt inauguré, Raphaël a participé à celle d’Avignon. Hélas ! Tout y a été contraint par des autorités locales qui semblaient vouloir, sans vouloir.

Rafaèl Cuny
Lou darrié dissate, tres de setèmbre, m'anère espaceja dóu coustat de la ciéuta papalo, qu'aviéu ausi que se ié debanavo la proumiero Gay Pride avignounenco, caminado di fierta.



Copyright

Les articles diffusés sur Aquo d'Aqui.info sont protégés par la législation sur les droits d'auteur et le copyright. Il est interdit de les diffuser hors le site d'Aquo d'Aqui, sauf autorisation expresse de son créateur.